« Abari basangiye ukwemera bari basangiye n’itunga. Baramuka bagurishije ivyo batunze canke ivyimburwa, bakagabura ikiguzi umwumwe akaronka ivyo akeneye » (Ibik. 2, 44-45).

PHOTOS DES REALISATIONS DU RESEAU CARITAS BURUNDI

JA slide show

SITE DU RESEAU CARITAS BURUNDI

La Caritas Burundi se dote d’un document de stratégie de plaidoyer sur l’enfance en difficultés

Envoyer Imprimer PDF

Caritas Burundi a organisé un atelier  de validation d’un document contenant les stratégies de plaidoyer sur l’enfance en difficultés au Burundi. Cette rencontre a réuni un représentant du ministère de la solidarité nationale qui est en chargé des droits des enfants au Burundi, les représentants des organisations qui s’occupent des questions des enfants ainsi que le vicaire du diocèse de Bujumbura en même temps secrétaire de la commission  Justice et paix de l’église catholique. Le document donne des orientations claires et précises sur les stratégies de plaidoyer en faveur des enfants.

alt

Il y a une année que Caritas Burundi exécute un projet  REMA II ,un projet dont l’objectif principal était de contribuer à alléger les impacts négatifs causés par l’insécurité grandissante qui régnait en mairie de Bujumbura et dans certaines communes de l’intérieur du Burundi . C’est dans le cadre de ce projet qu’une consultante a été engagé pour produire un document qui servira à Caritas d’une stratégie de plaidoyer en faveur des enfants en difficultés. Le document produit montre que la  situation des enfants au Burundi nécessite une attention particulière au moment ou cette catégorie représente la majorité des burundais.

C’est ainsi que la consultante après avoir analysé les différents documents et entretiens montre que 40% des enfants burundais ne sont pas enregistrés dans les services d’Etat civil, 80% des enfants burundais vivent  en état de pauvreté extrême.

Ce document produit montre également que plus de 375000 enfants burundais de 5 à 14 ans sont utilisés dans des travaux lourds souvent sous l’injonction de leurs parents. A la naissance, plus de 28000 enfants sont porteurs du VIH Sida alors que plus de 200000 enfants sont orphelins du VIH Sida. Les enfants sont également victimes de la torture au même titre que les adultes.

A cote de ce document, les participants à l’atelier ont fait remarquer que plus de 10 000 enfants naissent « des mères célibataires  » sans terres et sans droit d’héritage. Ce qui serait à l’origine des enfants tués à la naissance, jetés dans les rivières et d’autres laissés dans la rue.

Avec ce document de plaidoyer, Caritas Burundais s’engage à impliquer tous les acteurs au niveau national et local afin d’améliorer les conditions de vie des enfants au Burundi. Les familles étant des acteurs clés de la promotion des droits des enfants ; l’église du Burundi s’engage via son réseau Caritas à renforcer l’action sociale au niveau des familles afin d’accompagner les couples pour éviter que la famille soit l’origine des malheurs de leurs enfants.

« Les enfants sont un signe « diagnostic » pour comprendre l’état de santé d’une famille, d’une société du monde  entier.» Estime le pape François : «  Quand les enfants sont accueillis, aimés, protégés dans leurs droits, la famille est saine, la société est meilleure, le monde est plus humain. »Lorsqu’ils sont maltraités c’est une honte devant Dieu. Selon le Pape François.

Noter que le projet Rema II est la suite de la première  phase qui a été réalisée depuis l’éclatement de la crise au mois de mai 2015.Le projet était orienté vers le soutien des victimes de la crise en mairie de Bujumbura et dans les autres communes du Burundi.

alt

Mise à jour le Vendredi, 03 Mars 2017 09:19

Partenariat Caritas Burundi, Chaire de l'UNESCO de l'Université du Burundi, Atelier Ecole de la Foi et ISCO pour un Burundi réconcilié

Envoyer Imprimer PDF

La culture de la paix , du pardon et de la réconciliation doit prendre racine au Burundi. Elle ne peut commencer ce long processus sans que les jeunes s'en saisissent et s'engagent à la véhiculer. Les 11 conférences organisées vous sont proposées pour que vous y participiez activement.

Mise à jour le Mercredi, 01 Mars 2017 19:20

« Tous ensemble au service de l’action Caritas »

Envoyer Imprimer PDF

breadCareme de partage 2016 dans l'Eglise du Burundi

Le rapport provisoire des collectes pour le Careme de partage 2016 vous est partagé à travers cet article posté sur notre site. Nous remercions les Caritas Diocésaines pour les informations qu'ils nous ont fournies. Les Caritas paroissiales cette année ont été très ouvertes à la communication avec les Caritas Diocésaines et ont pu fournir des données fiables. 

Nous remarquons en général que de plus en plus des acteurs économiques du pays participent à notre action caritative. Nous remercions ceux qui restent anonymes et qui sont fidèles à Caritas Burundi depuis bien des années. D'autres entrent ces jours-ci dans ce mouvement caritatif qui petit à petit est entrain de s'étendre à tache d'huile. Nous voulons en fait que ce mouvement entre dans tous les coeurs sensibles pour aider nos pauvres qui ne cessent d'augmenter.

A travers cet article, nous visons certains responsables des communautés qui acceptent un vide devant les noms de leurs paroisses, comme si ces communautés étaient insensibles à la charité. C'est peut-etre l'égoisme qui ferme les mains  pour ne pas donner. Qu'ils sachent que ce fait  ferme les mains de Dieu qui voudrait donner à pleines mains pour un partage et une solidarité plus effectives.  Caritas doit devenir la caresse de l'Eglise pour les pauvres (Pape Francois). Elle ne pourra le faire qu'avec la main des fidèles chrétiens qui s'ouvre pour le partage.

A tous nos chers partenaires dans l'action grand merci!

Lire le rapport sur ce lien rapport du Careme de partage 2016

Mise à jour le Mercredi, 04 Janvier 2017 17:20

EDUCATION A LA PAIX, Projet de Caritas Burundi en partenariat avec l'ISCO de l'Université du Burundi et l' Association "Ecole de la Foi"

Envoyer Imprimer PDF

21 décembre 2016: FORUM DES JEUNES A L'UNIVERSITE DU BURUNDI(Organisé par ISCO/Université du Burundi, Chaire de l'UNESCO, Ecole de la Foi et Caritas Burundi) : «Ce forum est une occasion de réfléchir sur les valeurs, les attitudes, les comportements et les modes de vie qui rejettent les conflits en s’attaquant à leurs racines par le dialogue et les négociations en cas de besoin entre les parties en conflits», a souligné le recteur de l’UB, Gaspard Banyankimbona. Pour lui, le développement d’une culture de la paix n’est pas une option mais une obligation à laquelle nous devons tous nous soumettre.

Caritas au cœur de l’Eglise au Burundi ; défis et perspectives

Envoyer Imprimer PDF

L’atelier des Etats Généraux de Caritas Burundi est organisé dans la succession des différentes activités du processus de restructuration et renforcement du réseau Caritas Burundi dont ils constituent une phase décisive. 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes debout, ciel et plein air

Mise à jour le Lundi, 19 Décembre 2016 17:43

Page 17 sur 17