SITE DU RESEAU CARITAS BURUNDI

SOPRAD Caritas Ruyigi préoccupée par les jeunes en quête d’emploi

Envoyer Imprimer PDF

Les jeunes diplômés, les jeunes déscolarisés du diocèse de Ruyigi constituent une préoccupation de la SOPRAD-CARITAS RUYIGI, une organisation diocésaine caritative qui dans sa mission s’occupe de l’amélioration de vie des différents groupes sociaux. Depuis le début du mois de novembre, le secteur justice et paix de la SOPRAD-Caritas Ruyigi a organisé dans toutes les paroisses du diocèse des séances de sensibilisation et de conscientisation des jeunes en situation de chômage et déscolarisés autour des idéaux de paix, de patriotisme, de pardon et de réconciliation. Le but principal des rencontres était de les inviter à être des vecteurs de valeurs positives en vue de contribuer à la cohésion sociale.

Il avait été remarqué que la recherche de la paix effective exige la contribution de tout le monde, sans laisser de côté des jeunes chômeurs et ceux qui ont été rejeté par le système scolaire. Or, chercher la paix sans impliquer cette catégorie de personnes reste utopique, étant donné qu’ils sont susceptibles de manipulation de toute sorte.

jeunesCes jeunes dont il est question sont le socle du développement et de la paix durable et l’avenir du pays en dépend. Il est pourtant visible que ces jeunes chômeurs vivent dans la pauvreté sans nom. La plupart d’entre eux manquent même du savon pour la toilette des leurs effets vestimentaires. D’après leurs interventions, il n y a aucune organisation qui se soucie d’eux afin d’élever leur niveau de vie.

Lire la suite...

Les pluies violentes font des victimes humaines et matérielles dans plusieurs coins du pays

Envoyer Imprimer PDF

Plusieurs provinces du pays ont été ces derniers jours affectés par les catastrophes naturelles entrainant des pertes humaines et matérielles. Les plus récentes catastrophes sont celles de la commune de Mugina à Cibitoke. Ils ont subi des glissements de terrain qui ont causé des dégâts énormes, au moins 26 corps ont été tirés de la boue, 10 personnes ont disparu alors que 10 personnes ont été transférées à l’hôpital de Cibitoke avec des dégâts humains. D’autres coins du pays ont été touchés, c’est notamment la ville de Nyanza Lac dans le sud du pays ou plusieurs maisons et d’autres infrastructures ont été emportées par les pluies et les vents violents.

C’est pour la première fois qu’une catastrophe naturelle du genre et d’une ampleur pareille se bat sur le pays. Une colline glisse et entraîne une trentaine de morts, de disparus et de blessés dans la commune de Mugina à Cibitoke, à l’ouest du pays. C’était au début du mois de décembre, le 04 décembre. A côté des pertes en vies humaines, des dégâts matériels ont été enregistrés. C’était à 21h de la nuit du Mercredi 04 décembre 2019 que la première détonation s’est faite entendre à RUKOMBE, une des huit sous collines de la Colline de recensement de NYEMPUNDU, Zone NYAMAKARABO, Commune MUGINA, Province CIBITOKE

kizovraiLe Bureau diocésain de Développement Caritas Bubanza qui a effectué une visité d’évaluation des besoins dans la localité lance un cri d’alerte en faveur des victimes et des rescapés, pour l’enterrement des morts mais aussi pour la protection de la zone. D’après le Catéchiste Responsable de la Succursale RUKOMBE de la Paroisse RUGENDO, Diocèse de BUBANZA, la population a, dans un premier temps,  pensé  aux crépitements d’armes lourdes.

Lire la suite...

Les pluies violentes font des victimes humaines et matérielles dans plusieurs coins du pays

Envoyer Imprimer PDF

Plusieurs provinces du pays ont été ces derniers jours affectés par les catastrophes naturelles entrainant des pertes humaines et matérielles. Les plus récentes catastrophes sont celles de la commune de Mugina à Cibitoke. Ils ont subi des glissements de terrain qui ont causé des dégâts énormes, au moins 26 corps ont été tirés de la boue, 10 personnes ont disparu alors que 10 personnes ont été transférées à l’hôpital de Cibitoke avec des dégâts humains. D’autres coins du pays ont été touchés, c’est notamment la ville de Nyanza Lac dans le sud du pays ou plusieurs maisons et d’autres infrastructures ont été emportées par les pluies et les vents violents.

C’est pour la première fois qu’une catastrophe naturelle du genre et d’une ampleur pareille se bat sur le pays. Une colline glisse et entraîne une trentaine de morts, de disparus et de blessés dans la commune de Mugina à Cibitoke, à l’ouest du pays. C’était au début du mois de décembre, le 04 décembre. A côté des pertes en vies humaines, des dégâts matériels ont été enregistrés. C’était à 21h de la nuit du Mercredi 04 décembre 2019 que la première détonation s’est faite entendre à RUKOMBE, une des huit sous collines de la Colline de recensement de NYEMPUNDU, Zone NYAMAKARABO, Commune MUGINA, Province CIBITOKE

kizovraiLe Bureau diocésain de Développement Caritas Bubanza qui a effectué une visité d’évaluation des besoins dans la localité lance un cri d’alerte en faveur des victimes et des rescapés, pour l’enterrement des morts mais aussi pour la protection de la zone. D’après le Catéchiste Responsable de la Succursale RUKOMBE de la Paroisse RUGENDO, Diocèse de BUBANZA, la population a, dans un premier temps,  pensé  aux crépitements d’armes lourdes.

Lire la suite...

Des agents de santé des communes de Muramya et Bukeye dotés des moyens de déplacement

Envoyer Imprimer PDF

Dans le cadre du projet d’appui aux ménages affectés par l’insécurité alimentaire   et nutritionnelle dans les provinces de Muramvya et Kayanza , 210 agents de   santé communautaire des communes de Bukeye et Muramvya ont été équipés en   vélos .Ces moyens de déplacement mis à leur disposition leur permettront de   répondre aux besoins des communautés qu’ils sont appelés à servir étant donnés   qu’ils effectuent de longues distances lors des visites aux ménages.

veloGrâce au financement du gouvernement allemand et en partenariat avec       World Vision, Caritas Burundi exécute ce projet de sécurité alimentaire et   nutritionnel depuis plus d’une année dans les 5 communes de la province de Muramvya et deux de Kayanza. Trois principales activités sont en cours de réalisation dans le cadre de ce projet, il s’agit des Foyers d’Apprentissage et Réhabilitation Nutritionnelle FARN en sigle dans le domaine de la nutrition. La multiplication des plants diversifiés dans le domaine de la sécurité alimentaire ainsi que l’encadrement de la population par les champs écoles paysans en vue d’augmenter la production agricole.

Mise à jour le Jeudi, 28 Novembre 2019 08:42 Lire la suite...

Le bénévolat au service des pauvres dans le réseau Caritas Burundi

Envoyer Imprimer PDF

Caritas Burundi a lancé en marge de la semaine dédiée aux pauvres un projet de renforcer le volontariat ou le bénévolat dans le réseau Caritas Burundi pour faire face aux problèmes que vivent les communautés. Une journée de réflexion à l’intention des bénévoles qui travaillent dans les Caritas paroissiales a été organisée dimanche en présence du Secrétaire Général de Caritas Burundi et du Secrétaire Exécutif Adjoint de l’ODDBU Caritas Bujumbura.

bnvolesPour clôturer les activités planifiées dans la semaine dédiée aux pauvres Caritas Burundi a organisée une activité de visite aux prisonniers de Mpimba , une grande maison de détention des Bujumbura. Le Secrétaire Général de Caritas Burundi Abbé Jean Bosco Nintunze accompagné par le Secrétaire Exécutif Adjoint de l’ODDBU Caritas Bujumbura, le personnel de Caritas Burundi et les bénévoles des Caritas paroissiales de l’Archi Diocèse de Bujumbura, tous étaient au rendez-vous à la prison, pour prier ensemble avec les prisonniers.

« Nous sommes venus vous rendre visite car le Pape François nous interpelle à être tout prêt des pauvres qui vous êtes. En arrivant ici, nous avons été évangélisés par votre courage malgré les conditions déplorables que vous vivez. Quand nous venons dans les prisons, nous sommes toujours surpris par votre engagement en faveur des pauvres, l’année passée à l’occasion de la même journée, j’ai beaucoup admiré la contribution des prisonniers de Ngozi pour soutenir les pauvres », disait le Secrétaire Général de Caritas Burundi qui a promis par ailleurs de les visiter régulièrement.  Des vivres et des habits ont été laissé aux responsables de Mpimba pour les distribuer aux plus vulnérables.

Lire la suite...

Page 1 sur 25

REVE, VISION ET MISSION DE CARITAS BURUNDI

RÊVE: Nous rêvons d'une société réconciliée où la dignité humaine est suprême, les droits de chacun promus (particulièrement les plus pauvres, les exclus et les opprimés) et l'environnement respecté.
VISION: Etre une organisation forte et dynamique, capable de contribuer à l'avènement d'une société réconciliée. MISSION: Secourir les pauvres, sensibiliser les autres à l'amour des pauvres, appuyer le développement des ménages et des organisations des producteurs.