SITE DU RESEAU CARITAS BURUNDI

Lutte contre le Paludisme : Les administratifs et les confessions religieuses invités à s’impliquer pour la bonne réussite de la prochaine campagne de distribution des moustiquaires

Envoyer Imprimer PDF

mobilisationnew

Cet appel a été lancé au Grand Séminaire Jean Paul II de Gitega par le Secrétaire Permanent au Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida, Dr Jean Baptiste NZORIRONKANKUZE, lors de la réunion de mobilisation nationale tenue mercredi le 27 juillet 2022 à l’endroit des acteurs de la mise en œuvre de la Campagne de Distribution des Masses de Moustiquaires Imprégnées d’Insecticides à longue Durée d’Action prévues dans 16 provinces du 05 au 18 Septembre 2022. Les provinces qui ne seront pas concernées sont Muyinga et Ngozi soumises aux actions de pulvérisation intra domiciliaires et de la distribution continue des Moustiquaires.  

Les participants ayant pris part à cet atelier d’information et de mobilisation Nationale pour la mise en œuvre de la CDM 2022 sont les autorités administratives et sanitaires, les confessions religieuses, les corps de défense et de sécurité ainsi que les représentants des organisations internationales œuvrant dans le domaine de la lutte contre le Paludisme.

S’exprimant au nom du Représentant de l’OMS au Burundi, le Dr Dismas BAZA a rappelé que le paludisme est l’une des maladies les plus meurtrières dans le monde en Général et en particulier en Afrique subsaharienne où il constitue une menace majeure pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans. Il a précisé que le Burundi n’est pas épargné dans la mesure où la quasi-totalité de la population est à haut risque. Le Dr Dismas BAZA a également rappelé que le paludisme est une maladie que l’on peut non seulement prévenir mais aussi traité avec succès en prenant des dispositions appropriées pour la continuité des services préventifs et curatifs.

« La campagne qui sera organisée du 05 au 18 Septembre 2022 est une intervention à haut impact qui, en complément à d’autres interventions de prévention dont la pulvérisation intra domiciliaire, le traitement préventif intermittent chez les femmes enceintes et bientôt la vaccination ,va contribuer à inverser les tendances de la maladie au Burundi et à l’atteinte des objectifs de la stratégie technique mondiale de lutte contre le paludisme à l’horizon 2030 » a précisé Dr Dismas BAZA dans son allocution.

Tout en réitérant l’engagement de l’OMS et des autres partenaires au soutien du gouvernement dans le combat contre le paludisme, Il a exhorté les autorités politiques, administratives et religieuses à tous les niveaux à s’assurer que les moustiquaires sont disponibles et utilisées correctement dans leurs propres ménages mais aussi dans les ménages relevant de leurs entités.

Prenant la parole à son tour, le Secrétaire Permanent au Ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida, Dr Jean Baptiste NZORIRONKANKUZE a précisé que la campagne qui sera bientôt mise en œuvre diffère des précédentes par certains aspects. Pour cette campagne, a-t-il expliqué, l’opération de dénombrement couplée à la distribution des bons se fera la veille et les ménages dénombrés recevront le lendemain aux sites fixe les moustiquaires inscrites sur le bon. Aussi, a-t-il poursuivi, les moustiquaires seront distribuées en tenant compte des résultats des études qui ont été menées sur le niveau de résistance des moustiques aux insecticides et c’est pour cette raison, a-t-il conclu, que les moustiquaires n’auront pas la même couleur.

Compte tenu de l’importance de la campagne de distribution de masse des moustiquaires dans la prévention du paludisme, le Secrétaire Permanent au Ministère de la santé publique et de la lutte contre le Sida a demandé aux administratifs à tous les échelons, aux corps de défense et de sécurité, aux élus à tous les niveaux et aux confessions religieuses de s’impliquant en mobilisant la population pour la bonne réussite de cette activité d’envergure nationale ou presque.

En tant qu’acteur qui va piloter les interventions communautaires au cours de cette campagne, comme il en a été d’ailleurs dans les campagnes antérieures, Caritas Burundi était représentée dans cette réunion de mobilisation nationale par le Secrétaire Général, Abbé Jean Baptiste HAKIZIMANA en compagnie du Secrétaire Général Adjoint, Abbé Jonathan BAYAGA.

Mise à jour le Jeudi, 28 Juillet 2022 15:43

Avis d’Appel d’offre

Envoyer Imprimer PDF

Dans le cadre de la réalisation des activités de formation pour la mise en œuvre de la Campagne de Distribution de Masse des Moustiquaires Imprégnées d’Insecticides à longue durée d’Action, CDM 2022 ainsi d’autres activités diverses, Caritas Burundi lance un avis d’appel pour la proposition des factures pro forma pour la fourniture de services de restauration et de location de salle des réunions. Les factures pro forma sous enveloppes fermées portant mention « Offre pour location Salle et fourniture de services de restauration » devront être déposées au secrétariat National de Caritas Burundi au plus tard le 28/07/2022 à 11h 00. Pour d’autres détails, veuillez télécharger le lien : offre restauration

Mise à jour le Mardi, 19 Juillet 2022 06:42

Les Evêques se réunissent en assemblée Générale ordinaire de Caritas Burundi

Envoyer Imprimer PDF

photoasse

Conformément aux statuts de Caritas Burundi, l’objectif général de cette rencontre annuelle ordinaire des Evêques est de faire une évaluation du niveau d’engagement de l’Eglise Catholique dans la pastorale Caritative en vue de faire davantage de progrès significatifs vers le développement intégral du peuple de Dieu.

Au cours de cette rencontre d’une journée qui a eu lieu le 14 juillet 2022 à Bujumbura  au siège de Caritas Burundi , leurs Excellences Evêques ont analysé le rapport consolidé des activités des membres du Réseau Caritas pour l’année 2021, le rapport financier audité de l’année 2021 ainsi que le rapport du Carême de partage pour l’année 2022. Dans le chapitre des divers, les Evêques ont été informés sur les états des lieux de certains projets comme le projet symbole de Communion, la convention de collaboration entre le programme du Gouvernement du Burundi sur l’autonomisation des Jeunes, PAEEJ et Caritas Burundi ainsi que le dossier en rapport avec la gestion de la Fédération des Coopératives du Burundi, FECOBU, qui attend un nouveau mandataire.

Citant la lettre encyclique "Deus Caritas Est"du Pape Benoît XVI, l'Evêque du Diocèse de Ngozi et Président de Caritas Burundi , son Excellence Monseigneur Georges BIZIMANA a précisé, lors de l'ouverture des travaux de cette assemblée Générale, que  le service de la charité n'est pas à considérer comme une simple assistance sociale.

« Le service de la charité appartient à la nature profonde de la mission dévolue à la Famille Ecclésiale au même titre que l’annonce de la parole et la célébration des sacrements. Nous devons nous laisser Constamment interpeller par le commandement de l’amour envers le prochain. Cet amour prend source dans l’amour jaillissant du Père pour le Fils dans l’esprit saint et nous engage à être les instruments de la grâce pour répandre la Charité de Dieu »

Pour cette raison, a encore une fois rappelé Monseigneur Georges BIZIMANA, le service de la charité doit être organisé afin qu’il puisse irriguer tous les méandres de la vie ecclésiale et ainsi ravitailler chaque membre de la famille humaine.

Cette organisation, a-t-il poursuivi, incombe principalement aux responsables des communautés chrétiennes et l’Evêque en premier chef qui agit souvent à travers ses collaborateurs issus du clergé et des instituts des vies consacrées du monde des laïcs.

Avant de clore son allocution le Président de Caritas Burundi a rappelé que l’Assemblée Générale est donc un moment précieux de voir, de juger et d’orienter l’action pastorale de l’Eglise Catholique pour une meilleure organisation des Caritas diocésaines appelées à leur tour à travailler en Réseau en vue d’une bonne efficacité et pour un bon témoignage ecclésial.           

Ont pris part à cette assemblée Générale, l’Evêque du Diocèse de Muyinga et Président de la Conférence des Evêques Catholiques du Burundi, Monseigneur Joachim NTAHONDEREYE. ; l’Evêque du Diocèse de Bubanza, Monseigneur Jean NTAGWARARA ainsi que l’Evêque du Diocèse de Bururi, Monseigneur Salvator NICITERETSE. L’Archevêque de Gitega et l’Evêque de Ruyigi étaient représentés par leur Vicaire Général.    

Mise à jour le Samedi, 23 Juillet 2022 18:54

BDD-Caritas Bubanza : La chorale des jeunes, Saint Louis Marie Grignon de Monfort sort un album de cinq chansons religieuses

Envoyer Imprimer PDF

photochorale2

Le public du chef -lieu de la province Bubanza a savouré pour la première fois à la saveur des chansons de cet album lors d’un concert organisé Dimanche le 12 Juin 2022 dans la salle « Bon Pasteur » au centre Pastoral de Bubanza en présence du Secrétaire Exécutif du BDD-Caritas Bubanza, Abbé Romain NDIHOKUBWAYO. Il s’agit d’un deuxième album après un autre de 14 chansons . 

La production de ces chansons religieuses est le fruit de l’encadrement initié par le BDD-Caritas Bubanza pour les jeunes choristes du Club INGABO ZA MARIYA de la Chorale St Louis Grignon de Montfort de la Cathédrale Christ-Roi de Bubanza. Cette initiative s'aligne au principe directeur du BDD-Caritas Bubanza de continuer à développer d'étroites relations avec les Organisations Catholiques et d'autres organismes chrétiens, interconfessionnels et laïcs dont il partage la même vision.

En organisant ce concert , le Secrétariat Exécutif du BDD-Caritas Bubanza a voulu faire découvrir au public du chef-lieu de la province Bubanza la saveur des chansons compilées dans le second album de cette chorale composée à majorité des élèves du fondamental et du post-fondamental animés d’une grande  détermination de continuer à prêcher la Bonne Nouvelle du Salut à travers les chansons dans le but de changer et de construire un monde caractérisé par un amour fraternel, un témoignage éloquent montrant que cette jeunesse a bien compris le message du Pape interpellant toute personne ayant reçu le  baptême  d’ être un missionnaire pour la parole du Seigneur et un grand témoin  de la Miséricorde Insondable de Notre Seigneur.

Dans son discours, le Président du Club a vivement remercié le public présent en général, et le Secrétaire Exécutif du BDD-CARITAS BUBANZA, en particulier, pour son soutien moral et technique apporté au club pendant la préparation et la tenue de ce concert. « Investir dans la jeunesse, c’est construire une fondation solide pour toute l’Eglise » a-t-il martelé. Il a demandé au public présent de continuer à soutenir ce club afin qu’il puisse arriver aux objectifs qu’il s’est fixé.

Au cours ce concert qui a duré près de cinq heures, le public présent à également assisté aux jeux culturels véhiculant des messages de la paix et de la réconciliation, de la vie responsable des jeunes et de la chrétienté.

Plusieurs invités de marque ont assisté à ce concert, on citerait entre autres, le Secrétaire Exécutif du BDD-CARITAS BUBANZA, l’Aumônier de la Commission Paroissiale des Laïcs, Familles et Vie (CPL-FV) dans la Paroisse Christ-Roi de BUBANZA Abbé IRANKUNDA Jean Claude, le coordinateur diocésain des Chorales, le coordinateur Paroissial des chorales, le Président de la CPL-FV à Bubanza ainsi que plusieurs religieux à majorité jeune.

Philbert HABONIMANA

Chargé de la communication au BDD-CARITAS BUBANZA

Mise à jour le Vendredi, 17 Juin 2022 12:48

Diocèse Bubanza : BDD-Caritas Bubanza apporte une assistance aux détenus de la prison centrale de Bubanza.

Envoyer Imprimer PDF

          photobubanzan

Constitué de vivres et des habits, ce geste de charité a été posé  Dimanche le 22 mai 2022 à l’endroit des hommes, des femmes et des enfants les plus vulnérables détenus à la prison centrale de Bubanza. A cette occasion, le Secrétaire Exécutif de BDD- Caritas Bubanza , Abbé Romain NDIHOKUBWAYO a exhorté les prisonniers à se confier toujours à la miséricorde divine et de ne pas perdre l’espoir car un jour ils seront libres.

Le Secrétaire Exécutif du Bureau Diocésain de développement de Bubanza, l’Abbé Romain NDIHOKUBWAYO accompagné de l’Abbé Méthode NDIKUMANA , Aumônier de la prison de Bubanza et en même temps Econome Général du Diocèse de Bubanza et de quelques membres du personnel du BDD-Caritas Bubanza ont effectué dimanche le 22 mai 2022 une visite dans la prison centrale  de Bubanza en apportant  pour les prisonniers les plus vulnérables une assistance constituée de 1,5 tonnes de farine de manioc   , de 600 Kg de haricot, de 500kg de farine de Maïs , de 100 kg de sel , de 80 litres d’huile de palme , de 36 pagnes pour toutes les femmes détenues dans cette prison , de 9 habits pour enfants ainsi que des habits composés de pantalons , de chemises et de tricots pour 80 hommes prisonniers.

Avant de procéder à la remise de cette assistance, le Secrétaire Exécutif du BDD- Caritas Bubanza, Abbé Romain NDIHOKUBWAYO, dans son homélie au cours d’une messe d’action de grâce a demandé aux prisonniers de chercher à mener une vie qui leur permettront d’entrer dans la ville du nouveau Jérusalem où il n’y aura plus de malheurs ni de soucis de ce monde. Il a exhorté les prisonniers de se confier toujours à la Miséricorde Divine, de respecter scrupuleusement les ordres de la prison et de garder espoir qu’un jour et au moment opportun, ils seront libres à condition de suivre toujours l’exemple des Apôtres et des Saints qui n’ont jamais trahi la Parole du Seigneur malgré les souffrances qu’ils ont endurées.

Dans son allocution de circonstance, le Secrétaire Exécutif du BDD-CARITAS a promis de continuer à toquer partout et de revenir pour une telle activité une fois que la possibilité et l’occasion se présenteraient. Il n’a pas manqué de remercier tous ceux qui ont contribué pour que cette activité ait lieu. « Que le Seigneur bénisse leurs efforts et leur amour envers les pauvres ! », a-t-il imploré le Dieu tout puissant.

Le Représentant des prisonniers a vivement remercié le Secrétaire Exécutif du BDD-CARITAS pour cette assistance qui vient à point nommé. Il a continué à plaider en faveur des actions de ce genre en vue d’améliorer les conditions de vie des prisonniers pour raviver leur espoir de vivre.

La distribution des pagnes et des habits des enfants a été faite directement aux bénéficiaires ; les vivres ont été en revanche remis aux autorités administratives de la prison et la distribution des habits pour hommes a été confiée à la Caritas de cette maison de détention afin qu’elle qui puisse les donner en tenant compte du degré de vulnérabilité des prisonniers.

Signalons que la prison de Bubanza compte actuellement 546 prisonniers dont la  plupart  en besoin d'assistance.

Philibert HABONIMANA Chargé de la communication au BDD-CARITAS BUBANZA

Mise à jour le Jeudi, 02 Juin 2022 15:03

Page 1 sur 23