SITE DU RESEAU CARITAS BURUNDI

Protection de l’environnement : Des quantités de déchets plastiques collectées dans la ville de Bujumbura

Envoyer Imprimer PDF

         collecte

Placée sous le thème « zéro déchets plastiques dans ma ville », cette activité s’inscrit dans une gamme d’actions que Caritas Burundi a mis sur son agenda   depuis le 1er Septembre jusqu’au 4 Octobre 2022 en collaboration avec le Mouvement Laudato Si Burundi dans le cadre de la célébration de la saison ou temps de la création, édition 2022. Elle sera par ailleurs mise en œuvre dans d’autres villes du Burundi notamment à Gitaga, la capitale politique, à Bubanza et à Rumonge.

En organisant cette activité de salubrité en présence des représentants des   autorités administratives de la Mairie de Bujumbura et du Ministère en charge de l’environnement, Caritas Burundi a traduit en acte l’agenda qu’elle a planifié dans la cadre de la célébration de la saison ou temps de la création, édition 2022 dans l’esprit de l’encyclique Laudato Si et Frater tutti du Pape François.

A travers l’interview accordée aux professionnels de l’information en marge de cette activité au tour du marché de COTEBU, le Secrétaire Général de Caritas Burundi, Abbé Jean Baptiste HAKIZIMANA a indiqué que la collecte des déchets plastiques présente des enjeux d’une grande importance sur la vie de la population.

« Vous le savez sans doute que les déchets plastiques exercent une grande pression sur l’environnement ici au Burundi. Ces déchets constituent une barrière à l’écoulement des eaux usées et des eaux de pluie et sont à la base des points d’eau stagnante auprès des habitations. Ces points d’eaux sont donc des milieux à haute sensibilité pour la reproduction des moustiques, vecteurs du paludisme qui reste la première cause de morbi-mortalité au Burundi. Les activités inscrites sur notre agenda qui s’achève le 04 octobre sont à placer dans une logique de relation de symbiose entre l’homme et son environnement. Quand l’environnement n’est pas assez protégé, c’est la vie de l’homme qui en pâti. En collectant ces déchets, nous contribuons à la promotion de la bonne santé pour toutes les personnes et les plus pauvres en particulier », a expliqué l’Abbé Jean Baptiste HAKIZIMANA

L’Abbé Jean Baptiste HAKIZIMANA a par ailleurs signalé que Caritas Burundi prévoit organiser des activités de protection de l’environnement même en dehors de la période de la saison ou temps de la création.

« Nous sommes en contact permanent avec nos partenaires pour voir comment faire de la protection de l’environnement une action de tous les jours. Au sein de l’Eglise Catholique, on est en train de sensibiliser toutes les Caritas diocésaines et les Caritas paroissiales pour la mise en œuvre de l’Encyclique Laudato Si’. Nous allons également plaider auprès de l’administration pour que nous puissions agir en synergie pour la protection de notre maison commune », a poursuivi le Secrétaire Général de Caritas Burundi en répondant aux questions des journalistes.

L’Abbé Jean Baptiste HAKIZIMANA en a profité pour lancer un appel à toute personne physique ou morale, croyant et non croyant à lire et à faire sienne le contenu de l’Encyclique Laudato SI’ dont l’accès est libre sur l’internet.  

Au nom du Ministre en charge de l’environnement, le Directeur de l’environnement, des ressources en eau et de l’assainissement, Monsieur Félicien NIBARUTA a salué cette initiative de Caritas Burundi qui a coïncidé avec la journée de jeudi que le Gouvernement du Burundi a dédiée à la protection de l’environnement.

« C’est une action louable organisée lors d’une journée que le gouvernement a dédiée à la protection de l’environnement et dans un milieu à haute sensibilité, le marché où des produits variés sont vendus. Cette action offre un cadre d’éducation et d’éveil de conscience sur le défi de la gestion des déchets plastiques qui exercent une grande pression sur l’environnement. Nous espérons voir prochainement d’autres Eglises réaliser des actions du genre en vue d’apporter leurs contributions dans la protection de l’environnement », a-t-il fait savoir

La collecte des déchets plastiques s’est poursuivie dans les autres endroits de la ville de Bujumbura comme  le littoral du lac Tanganyika et d'autres places où ce défi est beaucoup plus observé. Les bouteilles plastiques ramassées seront transmises à l’entreprise Liquids pour en assurer la gestion et la valorisation.

Mise à jour le Vendredi, 23 Septembre 2022 18:14

Lutte contre le paludisme : Lancement officiel de la Campagne de Distribution des Moustiquaires, CDM 2022

Envoyer Imprimer PDF

         premieredame

Cette activité a eu lieu vendredi le 9 Septembre 2022 au Centre de Santé de Murayi en commune Giheta dans la province de Gitega sous le haut patronage de la Première Dame Angeline NDAYISHIMIYE en présence du Secrétaire Permanent au Ministère de la Santé Publique et de Lutte Contre le Sida et des partenaires nationaux et internationaux. L’Epouse du Chef de l’Etat a profité de cette occasion pour demander aux ménages d’utiliser correctement les moustiquaires qu’ils vont recevoir au cours de cette campagne et de consulter les structures de santé dans les plus brefs délais chaque fois qu’ils présentent des symptômes de paludisme.

La Campagne de Distribution des Moustiquaires Imprégnées d’Insecticides à Longue durée d’Action , CDM 2022 ,  s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des activités du projet sur la lutte contre le paludisme dont le Programme de Développement  des Nations Unies au Burundi a eu le mandat du Fonds Mondial de lutte contre le Sida , la Tuberculose et  le Paludisme d’appuyer la République du Burundi dans la gestion des ressources allouées au pays sous le leadership du Ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida en collaboration avec les autres partenaires internationaux et nationaux dont Caritas  Burundi.

Dans son discours à cette occasion, le délégué du Représentant Résident du PNUD au Burundi, Monsieur TAIB Diallo, s’est dit satisfait des résultats déjà acquis grâce à la bonne collaboration avec ces différents partenaires.

« Le PNUD se réjouit de l’excellente collaboration qui a eu lieu sous le leadership du Gouvernement de la République du Burundi avec tous les partenaires stratégiques tel que l’USAID, les Agences du système des Nations Unies et les autres Organisations Internationales et Nationale comme Caritas Burundi. Cette collaboration fructueuse nous a permis à ce jour de capitaliser des résultats forts probants grâce à une meilleure coordination, une responsabilité commune sur terrain et une meilleure appropriation des actions pour la pérennité souhaitée », a affirmé Monsieur TAIB Diallo. 

Il a précisé par ailleurs que la lutte contre le paludisme rentre dans la droite ligne de l’accompagnement de la République du Burundi vers l’atteinte des 17 Objectifs de Développement Durable et plus particulièrement l’Objectif numéro 3 relatif à la bonne santé et au bien-être de tous. Pour atteindre cet objectif, a -t-il fait remarquer, il s’agira de mobiliser toutes les énergies pour éradiquer un large éventail de maladies et s’occuper de nombreuses questions de santé fort différentes et persistantes ou nouvelles notamment l’amélioration de l’accès à l’eau salubre, l’assainissement, la réduction du paludisme, de la tuberculose et de la propagation du VIH -Sida.

Se référant aux résultats des campagnes antérieures de distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action, le délégué du Représentant du PNUD a indiqué que cette intervention est d’une importance capitale en matière de lutte contre le paludisme au Burundi.

« A ce jour, l’on peut donc attester avec justesse  que la mise en œuvre des campagnes de 2011, de 2012, de 2017et de 2019 a permis une baisse significative de la morbidité et de la mortalité, d’où la nécessité de maintenir le cap en renforçant les efforts pour une bonne couverture en moustiquaires pour toutes les populations cibles de l’actuelle Campagne de distribution des Moustiquaires Imprégnées d’insecticides à longue durée d’action », a-t-il conclu.

Procédant au lancement de cette Campagne, la Première Dame Angeline NDAYISHIMIYE a rappelé à la population que le paludisme reste une des premières maladies qui tuent beaucoup de personnes au Burundi. Elle a indiqué que cette campagne vient appuyer d’autres actions et interventions déjà mises en œuvre  par le Gouvernement pour la prévention du paludisme notamment la gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans , la distribution  des moustiquaires aux femmes enceintes lors de la première consultation de la grossesse, le traitement préventif intermittent pendant la grossesse ainsi que la stratégie de la prise en charge du paludisme au niveau des communautés par les Agents de Santé Communautaire.

L’Epouse du Chef de l’Etat a profité de l’occasion pour inviter les ménages à utiliser correctement les Moustiquaires qui seront distribuées au cours de cette campagne et de consulter dans les meilleurs délais les structures de santé chaque fois qu’ils ont des symptômes du paludisme. En cas de maladie, la Première Dame a conseillé à la population de respecter les prescriptions médicales et d’éviter l’automédication.

En sa qualité d’acteur à qui les interventions communautaires de la CDM2022 ont été confiées, Caritas Burundi a été représentée dans ces festivités par une délégation conduite par le Secrétaire Général, Abbé Jean Baptiste HAKIZIMANA.

Mise à jour le Samedi, 17 Septembre 2022 17:52

Protection de l’environnement : Célébration de la saison de la création, édition 2022

Envoyer Imprimer PDF

                                       creationgatumba

Du 1er au 4 septembre de chaque année, les communautés chrétiennes du monde entier célèbrent un mois dédié à la création. Au Burundi, les activités marquant l’ouverture de la saison de la création ou Temps de la création, édition 2022 ont eu lieu dans la zone de Gatumba en commune de Mutimbuzi dans la province de Bujumbura sous le parrainage de Caritas Burundi en collaboration avec le mouvement Laudato Si Burundi.

Le choix de la zone Gatumba pour l’ouverture de la célébration de la saison de la création ou Temps de la Création, édition 2022 n’a pas été le fruit du hasard. Cette zone est en effet bien connue par le parc national de la Rusizi qu’elle abrite, un site placé sous la convention Ramsar pour sa richesse en espèces d’oiseaux et bien d’autres espèces fauniques et floristiques.

En se rendant dans ce site hot spot, les jeunes réunis au sein des associations membres du Mouvement Laudato Si Burundi ont eu l’opportunité de découvrir, grâce à la visite guidée des écogardes, la beauté de ce parc d’une superficie d’une superficie de 106, 73 Km² intégralement protégé au même titre que les autres zones humides sous convention à savoir : le parc National de la Ruvubu, les paysages aquatiques des lacs du Nord ainsi que la réserve naturelle de la Malagarazi au sud du Burundi. Dans une séance de Briefing, qui s’est déroulé à l’intérieur de ce parc, ces jeunes ont également bénéficié de plus amples explications sur les enjeux et plus particulièrement sur ses multiples services écologiques en particulier.

Dans son homélie lors de la messe dans la paroisse de Gatumba juste après la visite du parc de la Rusizi, l’Evêque du Diocèse de Ngozi et Président de Caritas Burundi, Monseigneur Georges BIZIMANA a indiqué aux chrétiens que Jésus aime l’ordre. Il a ainsi précisé que quand l’environnement est perturbé, c’est le signe évident montrant que les choses ne sont pas en ordre et l’homme est la première victime tout en étant responsable de cette situation.

Revenant sur la période du 1 Septembre au 4 octobre dédiée à la saison ou temps de la création , Monseigneur Georges BIZIMANA a fait savoir que les chrétiens catholiques célèbrent la fête de Saint François d’Assise en méditant sur le commandement que Dieu a écrit dans nos cœurs que nous devons vivre comme des Frères et Sœurs et que nous devons également respecter et protéger l’environnement.

Poursuivant son homélie, Monseigneur Georges BIZIMANA a précisé que Le Pape François a parlé de ce double commandement sur lequel nous méditons pendant la fête de Saint François d’Assise dans ses deux lettres encycliques écrite respectivement en 2015 et 2020 à savoir : Laudato Si et Fratelli Tutti.

« Dans la première lettre encyclique, le Pape François nous explique bien que quand on ne protège pas l’environnement, nous les hommes nous sommes  fortement exposés aux conséquences néfastes de cette situation .Et dans la seconde encyclique , le Pape François attire notre attention que  quand on ne vit pas comme des Frères et Sœurs, nous rendons difficiles et insupportables les conditions de vie , les hommes meurent et toutes nos ressources environnementales chancellent à disparaître à jamais. La fraternité entre les hommes et la bonne cohabitation avec l’environnement sont intimement liées », a fait remarquer Monseigneur Georges BIZIMANA.

A la fin de la messe, les jeunes réunis au sein du Mouvement LAUDATO SI Burundi ont suivi une seconde séance de briefing sur les autres aspects de l’encyclique LAUDATO SI et sur le rôle de la jeunesse dans la mise en œuvre de l’encyclique. Ils ont été par ailleurs informés sur les activités qui ont été planifiées par Caritas Burundi et le mouvement LAUDATO SI Burundi pendant cette période du 1er Septembre au 4 octobre 2022.Selon Jonas NDUWIMANA, Coordonnateur du Mouvement LAUDATO SI , il s’agit des activités essentiellement de salubrité qui seront réalisées dans les villes de Bujumbura , Gitega, Rumonge Nyanza-lac et Bubanza.

La saison de la création ou le temps de la création a été instituée en 2015 par le Pape François en vue de prier et de rendre grâce à Dieu pour le monde qu’il a créé et  confié à l’humanité. Le thème choisi pour cette année est « écouter la voix de la création »  

Mise à jour le Lundi, 12 Septembre 2022 12:59

AVIS DE RECRUTEMENT DE DEUX ENCADREURS PROVINCIAUX

Envoyer Imprimer PDF

Caritas Burundi lance un avis de recrutement de deux Encadreurs pour les provinces de Ruyigi et Muyinga dans le cadre de la mise en œuvre de son projet BDI-M-UNDP-NFM3-SR-Caritas, financé par le Fonds Mondial de lutte contre, le Sida, la tuberculose et le paludisme. Pour avoir plus de détails sur les termes de référence de cet avis, veuillez passer au lien : avis recrutement

Mise à jour le Mardi, 06 Septembre 2022 11:09

AVIS DE RECRUTEMENT DE DEUX ENCADREURS PROVINCIAUX

Envoyer Imprimer PDF

Caritas Burundi lance un avis de recrutement de deux Encadreurs pour les provinces de Ruyigi et Muyinga dans le cadre de la mise en œuvre de son projet BDI-M-UNDP-NFM3-SR-Caritas, financé par le Fonds Mondial de lutte contre, le Sida, la tuberculose et le paludisme. Pour avoir plus de détails sur les termes de référence de cet avis, veuillez passer au lien : avis  recrutement 

Mise à jour le Vendredi, 02 Septembre 2022 12:13

Page 1 sur 24