Je ne veux pas contaminer les autres, une attitude chrétienne à prendre contre COVID 2019, Caritas Burundi interpelle tout le monde,

Envoyer Imprimer PDF

Dans le but de contribuer à la prévention à la lutte contre COVID 2019, une pandémie qui se répand depuis le mois de décembre 2019, Caritas Burundi a organisé une formation à l’intention de son personnel pour leur donner des informations en rapport avec cette maladie ainsi que le comportement et les mesures à prendre comme chrétien. Cette activité a été organisée en marge de la semaine de charité organisée du 15 au 22 mars 2020.

Dans son exposé, Docteur Darius Habarugira ,  a montré la genèse de ce virus depuis Wuhan en Chine et son expansion jusqu’aujourd’hui. Depuis l’annonce de 5 cas au Rwanda, le pays voisin du Burundi et le retour de plus de 250 personnes isolées dans la province de Ngozi, les Burundais doivent prendre des mesures pour se prévenir contre ce virus.

covibIl a fait remarquer que toutes les catégories d’âge sont concernées mais qu’une fois que toute la population est consciente et prend des mesures appropriées, le risque peut être réduite. Le virus est transmis à travers les gouttelettes respiratoires quand on tousse, avec des symptômes de la fièvre, de la fatigue, de la toux sèche, des difficultés de respirer, rarement manque d’appétit et douleurs musculaires.

La population burundaise doit muser sur les méthodes de prévention pour éviter le pire. Il s’agit notamment de se laver fréquemment et soigneusement  les mains avec une solution hydroalcoolique, maintenir une distance d’au moins 1 m entre deux personnes, éviter de se donner la main en se saluant ou en s’embrassant, éviter les grands rassemblements, port d’un masque pour le personnel soignant  ou ceux qui  sont en contact direct avec les malades, établir un plan de gestion du premier cas et penser à plan de travail à domicile. En cas de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires, il faut consulter les médecins par appel téléphonique là ou c'est possible mais dans les milieux ruraux il faut contacter le centre de santé le plus proche, a expliqué Docteur Darius Habarugira.

Après l’exposé, des mesures et des recommandations ont été prises. Le renforcement des mesures d’hygiène, la réduction des mouvements des visiteurs aux bureaux, la protection des personnes chargées de la sécurité, l’usage des mouchoirs etc.

Nous devons adopter une attitude chrétienne et responsable pour protéger l’autre et éviter la propagation , l’amour du prochain doit nous guider et conditionner nos gestes, tel est la conclusion de cette séance par le Secrétaire Général de Caritas Burundi, Abbé Jean Bosco Nintunze. Caritas Burundi doit aussi penser à la question d’accueil des réfugiés et rapatriés dans ce contexte sanitaire pour éviter la propagation de ce virus, a-t-il ajouté.

PLAN STRATEGIQUE 2020-2023 DU RESEAU CARITAS BURUNDI

Rapport de l'atelier de présentation du PS 2020 2023 Mont Sion Gikungu 27 et 28 Janvier 2020
Dans son mot d’ouverture, après une prière d’entrée qu’il a lui-même dirigé, Son Excellence Evêque du Diocèse de Ngozi et Président de Caritas Burundi a tenu à attirer l’attention de toutes les parties présentes à la séance que l’élaboration de l’actuel Plan Stratégique (2020-2023), a requis la participation de toutes les parties prenantes, étant donné que 32 ateliers ont été organisés dans 32 paroisses ( 32 Communes) identifiées dans les 4 coins du payset qu’il est 4ème de l’histoire de Caritas Burundi après ceux de (2009-2011 ;2012-2015 ; 2016-2019). En clôturant l’allocution et en déclarant l’atelier ouvert, Son Excellence Président de Caritas Burundi a annoncé les principaux axes du nouveau Plan Stratégique qui feront objet de présentation et d’échange pour complément et appropriation par les participants durant deux jours de travaux : Axe 1 : Caritas au cœur de l’Eglise : fidélité à l’Identité et à la mission, et promouvoir le professionnalisme à tous les niveaux Axe 2 : Renforcer la protection sociale pour sauver des vies humaines en situation d’urgences humanitaires Axe 3 : Contribuer à la réduction de la morbi-mortalité de la population Axe 4 : Contribuer à assurer la protection de l’environnement, la sécurité alimentaire et la résilience économique Axe 5 : Contribuer à renforcer et à améliorer les infrastructures sociales de base Axe 6 : Promouvoir la communication, le partenariat ainsi que les opportunités de mobilisation de ressources