Le bénévolat au service des pauvres dans le réseau Caritas Burundi

Envoyer Imprimer PDF

Caritas Burundi a lancé en marge de la semaine dédiée aux pauvres un projet de renforcer le volontariat ou le bénévolat dans le réseau Caritas Burundi pour faire face aux problèmes que vivent les communautés. Une journée de réflexion à l’intention des bénévoles qui travaillent dans les Caritas paroissiales a été organisée dimanche en présence du Secrétaire Général de Caritas Burundi et du Secrétaire Exécutif Adjoint de l’ODDBU Caritas Bujumbura.

bnvolesPour clôturer les activités planifiées dans la semaine dédiée aux pauvres Caritas Burundi a organisée une activité de visite aux prisonniers de Mpimba , une grande maison de détention des Bujumbura. Le Secrétaire Général de Caritas Burundi Abbé Jean Bosco Nintunze accompagné par le Secrétaire Exécutif Adjoint de l’ODDBU Caritas Bujumbura, le personnel de Caritas Burundi et les bénévoles des Caritas paroissiales de l’Archi Diocèse de Bujumbura, tous étaient au rendez-vous à la prison, pour prier ensemble avec les prisonniers.

« Nous sommes venus vous rendre visite car le Pape François nous interpelle à être tout prêt des pauvres qui vous êtes. En arrivant ici, nous avons été évangélisés par votre courage malgré les conditions déplorables que vous vivez. Quand nous venons dans les prisons, nous sommes toujours surpris par votre engagement en faveur des pauvres, l’année passée à l’occasion de la même journée, j’ai beaucoup admiré la contribution des prisonniers de Ngozi pour soutenir les pauvres », disait le Secrétaire Général de Caritas Burundi qui a promis par ailleurs de les visiter régulièrement.  Des vivres et des habits ont été laissé aux responsables de Mpimba pour les distribuer aux plus vulnérables.

Après la visite, Caritas Burundi a rassemblé les bénévoles pour échanger sur leur rôle et contribution dans l’action Caritas dans leur paroisse. « Nous avons compris l’intérêt du volontariat et du bénévolat au sein du réseau, dans le Plan stratégique en cours d’élaboration, nous allons mettre en avant le volontariat et le bénévolat car cela peut contribuer non seulement à la gestion des urgences mais aussi à la lutte contre la pauvreté », disait Abbé Secrétaire Général de Caritas dans les échanges avec ces bénévoles.volontaires

« Je suis très contente de voir que Caritas Burundi est reconnaissante de mon travail comme bénévole, c’est une très bonne chose d’avoir organisée une journée dédiée à nous, et discuter sur notre travail. Nous sommes valorisées », disait madame Kigeme Godelieve bénévole de la paroisse Kanyosha.

Le Secrétaire Général de Caritas Burundi a conseillé aux bénévoles d’utiliser la méthode de voir – juger et agir inculquer aux communautés les valeurs qui leur permettent de combattre la misère. La paresse est l’une des causes principales de la misère de notre pays, nous devons la combattre dans notre réseau Caritas de la base au sommet a t’il renchérit.

Ces activités ont été organisées dans le cadre du projet de renforcement des capacités en action humanitaires et gestion des volontaires  en Afrique Francophone financé par l’Union Européenne.

REVE, VISION ET MISSION DE CARITAS BURUNDI

RÊVE: Nous rêvons d'une société réconciliée où la dignité humaine est suprême, les droits de chacun promus (particulièrement les plus pauvres, les exclus et les opprimés) et l'environnement respecté.
VISION: Etre une organisation forte et dynamique, capable de contribuer à l'avènement d'une société réconciliée. MISSION: Secourir les pauvres, sensibiliser les autres à l'amour des pauvres, appuyer le développement des ménages et des organisations des producteurs.