IJAMBO NGENDERWAKO RYA RUSAMA 2019: GUKUNDA IBIKORWA NO KUBIHA UMWANYA UKWIYE

Caritas avec les autres acteurs humanitaires ensemble pour mieux coordonner la réponse

Envoyer Imprimer PDF

Grâce au financement de l’Organisation Internationale des migrations OIM en sigle, Caritas Burundi a organisé une activité de présentation des résultats d’un sondage organisé dans 7 provinces du Burundi. Cette activité avait pour l’intention de voir le niveau d’implication des communautés par les acteurs humanitaires afin de répondre efficacement aux problèmes que vivent les victimes des différentes catastrophes.

afficheLes organisations humanitaires doivent se connaître et travailler en synergie pour être efficace sur terrain, il ne faut pas que chaque organisation aille sur terrain en solo, c’est un clin d’œil  du Colonel Gervais Niyibizi,  Conseiller au Plateforme Nationale de gestion des Risques et des Catastrophes lors de l’ouverture de cet atelier organisé au Siège de Caritas Burundi.

Le Secrétaire Général de Caritas Burundi  Abbé Jean Bosco Nintunze, qui a accueilli les participants a rappelé que cette rencontre entre organisations humanitaire est un souhait de Caritas Burundi de renforcer le partenariat à tous les niveaux pour renforcer la réponse globale aux besoins humanitaires de la population burundaise affectée par les différentes catastrophes.

Les participants à la rencontre ont félicité l’Organisation Internationale des Migrations OIM qui a appuyé Caritas Burundi pour réaliser ce travail important  de pré sondage qui montre ce que pense la population sur les activités réalisées par les organisations présentes dans les provinces de Makamba , Rutana , Gitega , Ruyigi , Cankuzo , Muyinga et Kayanza.

Lors de ce travail de pré sondage, il  a été constaté que beaucoup de burundais ne savent pas à qui se confier en cas de catastrophes, ce qui laisse entendre l’intérêt des organisations de renforcer le dialogue entre leurs bénéficiaires pour que ces derniers puissent participer dans la réponse humanitaire. Les sécheresses prolongées, les pluies violents et l’éboulement des terrains sont les principales catastrophes qui menacent les communautés.

 

Connaitre Caritas Burundi