IJAMBO NGENDERWAKO RYA RUSAMA 2019: GUKUNDA IBIKORWA NO KUBIHA UMWANYA UKWIYE

Le Burundi exposé au virus Ebola face à sa proximité de la RDC

Envoyer Imprimer PDF

CRS en partenariat avec le ministère de la Santé Publique et de la lutte contre le Sida et  l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a  organisé une formation en faveur des mobilisateurs communautaires de la circonscription  de Bubanza et  certains membres du personnel  de Caritas Burundi pour les rendre plus outillés sur la surveillance communautaire, la détection du virus d’Ebola , sensibiliser la population pour la prévention  et savoir  lancer une alerte précoce en cas de suspect .

ebolaOrganisé dans les enceintes de CRS, Docteur Stany Nduwimana a rappelé la genèse de cette épidémie d’Ebola qui porte un nom d'une rivière  d’un village qui a été ravagé par celle –ci en République Démocratique du Congo en 1976. Elle serait  issue des chauves-souris de type frugivore  et des singes, les populations proches des forêts qui ont mangé ces types d’animaux ont été contaminées avant de le propager auprès de ces voisins selon cet expert de l’OMS.

Y-a –t-il à s’alarmer pour le Burundi ? Selon les médecins du ministère de la Santé Publique et de la lutte contre le VIH Sida, aucun cas n’est déclaré au Burundi mais la population doit être vigilante pour informer au cas où il y a des suspects pour limiter cette épidémie.

Selon le représentant de  l’OMS qui a pris la parole lors de l’ouverture de cette formation, en aout 2018, l’Ebola a décimé des populations qui se trouvent au nord Kivu dans la République Démocratique du Congo, et ça fait moins de 100 km de la ville de Goma, proche de la ville de Bujumbura.

Cette proximité du Burundi à la RDC est une interpellation de tous les acteurs burundais pour prévenir la population  burundaise. « Ebola est une maladie à virus, infectieuse grave, hautement contagieuse, mortelle et d’évolution épidémique », avec des symptômes de fièvre, des maux têtes, perte d’appétit, vomissements, diarrhée, etc. Toutefois, il  y a moyens de se protéger en observant les mesures d’hygiène, l’utilisation des équipements de protection individuelle.

Les mobilisateurs communautaires ont été appelé à sensibiliser la population burundaise pour le changement de comportement surtout en se lavant les mains, éviter certaines pratiques comme le partage des chalumeaux et d’autres objets pouvant servir la propagation de ce virus ou d’autres microbes en cas d’attaque.

Pour renforcer la sensibilisation, les participants à la formation ont recommandé d’impliquer les curés des paroisses de l’Eglise  Catholique et d’autres agents communautaires pour contribuer à la sensibilisation aux mesures d’hygiènes  pour lutter contre les différents types de microbes qui sont à l’origine de certaines épidémies et informer la population sur le comportement à adopter sans oublier la mise en place des dispositifs de lavage des mains dans les lieux publics.

REVE, VISION ET MISSION DE CARITAS BURUNDI

RÊVE: Nous rêvons d'une société réconciliée où la dignité humaine est suprême, les droits de chacun promus (particulièrement les plus pauvres, les exclus et les opprimés) et l'environnement respecté.
VISION: Etre une organisation forte et dynamique, capable de contribuer à l'avènement d'une société réconciliée. MISSION: Secourir les pauvres, sensibiliser les autres à l'amour des pauvres, appuyer le développement des ménages et des organisations des producteurs.