17 novembre 2019: Journée Mondiale des pauvres. Thème:“L’espérance des pauvres ne sera jamais déçue”

Le contenu de la phase III du Programme A2-PIRO

Envoyer Imprimer PDF

Ouvert le lundi 4 mars 2019 au Centre Sainte Thérèse de Bingerville (Côte d’Ivoire), l’atelier Bilan orienté Capitalisation du Programme A2P-DIRO s’est achevé ce jeudi 7 mars. Le contenu de la Phase III du Programme A2P-DIRO a été dévoilé par M. Samba FALL du Secrétariat Exécutif Régional de Caritas Africa .

prsentation samba 111Avant l’exposé de M. Samba FALL, Mme Violaine DORY, Responsable Pôle Afrique Océan Indien du Secours Catholique / Caritas France, a rappelé les différentes étapes de la mise en œuvre de ce programme qui a commencé en 2011. Elle a saisi l’occasion de cette rencontre internationale pour rappeler les principaux enseignements qui se dégagent de sa phase 2 (2016 à 2018). Malgré quelques facteurs limitant, le Programme A2P-DIRO, selon elle, a favorisé un engagement de qualité fondé sur la confiance à l’écoute des Caritas, une réponse plus globale  aux préoccupations directes des Caritas, une approche orientée sur les changements et leurs besoins stratégiques ainsi qu’une gouvernance et un pilotage plus adaptés au sein des Caritas. Après sa communication, ce fut au tour de M. Samba FALL de Caritas Africa de dévoiler les grandes lignes de la phase III que nous résumons dans ces paragraphes suivants.   

Phase 3 du programme A2P-DIRO : la réduction de l’extrême pauvreté, plus qu’un défi

 La phase 3 de ce Programme (octobre 2019 à 2022) coûtera globalement 2, 5 Millions d’Euros soit plus de 16 milliards de FCFA. Cette phase s’est fixée pour objectif de contribuer à la réduction de l’extrême pauvreté et des inégalités en renforçant les sociétés civiles africaines afin de promouvoir l’avènement des sociétés justes, pacifiques et inclusives à travers des institutions efficaces et responsables à tous les niveaux pour un Développement Humain Intégral et durable. La phase 3 du Programme A2P-DIRO sera financée par l’AFD (Agence Française de Développement), le Secours Catholique de France, d’autres Caritas telles que celle de l’Espagne et les Caritas Parties Prenantes qui devront y contribuer chacune, à hauteur de 2 millions 600 FCFA par an. Ce sont au total, 18 Caritas avec l’intégration de 4 nouvelles Caritas (2 lusophones et 2 anglophones), le Ghana, la Guinée Bissau, le Mozambique et la Zambie, soit environ 210 Caritas diocésaines bénéficiaires de ce Programme et le Secrétariat Exécutif de Caritas Africa qui travailleront au profit de plus de 43 millions de personnes vulnérables.

prsentation du programme 4j111Les innovations de la phase III de ce programme, sont principalement l’ouverture à 4 nouvelles Caritas (lusophones et anglophones), le Ghana, la Guinée Bissau, le Mozambique, et la Zambie portant à 18, le nombre des Caritas Parties Prenantes du Programme A2P-DIRO. Il faut également noter l’ouverture à de nouvelles sources de financement avec l’appui financier de la Caritas Espagnole. Le recours de l’expertise interne des Caritas et la contribution financière des 18 Caritas impliquées qui débourseront 2.600.000 de Francs Cfa / an. Cette innovation est une manière d’impliquer davantage les Caritas  africaines et d’engager leurs responsabilités dans ce programme. En termes d’impacts attendus, ce sont surtout la structuration du Réseau de la Caritas, la contribution à la lutte contre la pauvreté, les situations d’injustices, l’autonomie et la durabilité des Caritas, l’impact du réseau dans l’amélioration des politiques publiques et bien évidemment le transfert du Programme au Secrétariat Exécutif de Caritas Africa afin de pérenniser les acquis de ce programme.

Rose Kouadio et Raphaël D.  

Connaitre Caritas Burundi