Ce n’est que dans la vérité que l’amour resplendit et qu’il peut être vécu avec authenticité. La vérité est une lumière qui donne sens et valeur à l’amour (Caritas in Veritate n° 3)

PHOTOS DES REALISATIONS DU RESEAU CARITAS BURUNDI

JA slide show

Caritas Burundi en partenariat avec OIM lance un projet pour mieux communiquer avec les personnes affectées par les catastrophes

Envoyer Imprimer PDF

Grâce ou soutien financier de l’Organisation International des Migrations OIM en sigle, Caritas Burundi a procédé au lancement d’un projet  de communication en faveur des communautés affectées par les catastrophes naturelles et autres. Les bénéficiaires doivent exprimer leurs besoins auprès des organisations humanitaires présentes pour une réponse concertée.

oimDénommée réponse globale aux besoins humanitaires de la population déplacée au Burundi, le projet sera exécuté dans sept provinces du pays. Il s’agit des provinces de Kayanza , Muyinga , Rutana , Makamba , Gitega , Ruyigi et Cankuzo. Suite aux catastrophes naturelles et autres, beaucoup de burundais se déplacent dans le pays et sont en besoin d’assistance humanitaire. Selon les chiffres avancées par cette agence des Nations Unies OIM qui s’occupe des migrants, plus de 147 milles burundais sont en situation de déplacés interne pour plusieurs raisons et tous ce monde a besoin de communiquer avec les partenaires humanitaires présents dans ces provinces identifiées.

Dans ces provinces, il existe plusieurs organisations humanitaires qui œuvrent dans ces zones mais souvent ces bénéficiaires ne sont pas au courant des organisations présentes et les services humanitaires qui sont disponibles. Avec ce projet de communication avec la communauté, Caritas Burundi via ses points focaux communication des Caritas diocésaines va faciliter les échanges avec tous les autres partenaires appuyés par OIM et d’autres organisations. Parmi les activités qui seront organisées dans le projet, il y aura des réunions avec les associations communautaires, les ateliers et tables rondes dans toutes les provinces concernées par le projet pour créer des cadres d’échanges entre les organisations et interaction avec les populations affectées par les catastrophes.