Ce n’est que dans la vérité que l’amour resplendit et qu’il peut être vécu avec authenticité. La vérité est une lumière qui donne sens et valeur à l’amour (Caritas in Veritate n° 3)

PHOTOS DES REALISATIONS DU RESEAU CARITAS BURUNDI

JA slide show

Le Projet en faveur des ménages affectés par l’insécurité alimentaire évalué par les membres du comité de pilotage à Muramvya

Envoyer Imprimer PDF

Les membres du comité de pilotage du Projet d’appui aux ménages affectés par l’insécurité alimentaire de la province de Muramvya  et Kanyanza au centre du Burundi se sont retrouvés dans une réunion d’évaluer l’état d’avancement du projet et proposer des stratégies pour  mieux avancer vers les résultats du projet. Le projet est exécuté par Caritas Burundi,  appuyé par World Vision Burundi grâce au financement du Ministère Fédéral Allemand de la Coopération et du Développement.

benef photo densemble

Présidé par le gouverneur de la province de Muramvya en même temps président du comité de pilotage, le Sénateur  Laurent Nicimbeshe a rappelé que cette rencontre a pour objectif de voir les problèmes rencontres depuis le démarrage du projet  et chercher des solutions. «  Nous souhaitons que ce projet puisse contribuer dans l’amélioration de la sécurité alimentaire des ménages de nos deux provinces et  le début s’annonce bien » .Tels sont les propos du gouverneur en appelant les participants à profiter de cette journée. La réunion du comité de pilotage a vu la participation des médecins provinciaux de Kayanza , Muramvya , les directeurs  des bureaux provinciaux de l’agriculture et de l’élevage,  7 administrateurs de la zone du projet , les curés des paroisses  , les représentants de Caritas Burundi , Caritas Bujumbura ainsi que  les représentants des bénéficiaires du projet.

5 mois après le lancement du projet, quelques activités ont été déjà réalisées même si le début est toujours difficile.  Les 2100 ménages bénéficiaires du projet ont déjà été identifiés et cela est le résultat de la collaboration entre administratifs et représentants de Caritas dans les paroisses. Des aliments riche en nutriments qui seront vulgarisés dans la zone comme le haricot, la patate douce, les légumes de type lenga lenga, les épinards etc seront vulgarisées pour que les enfants issus de ces ménages puissent avoir une alimentation équilibrée. D’autres activités déjà commencées sont l’encadrement des couples  dans la bonne gestion des richesses familiales à travers une approche «  Canaux d’espoir pour le genre ». Des  échanges d’expérience ont été organisée dans les provinces de Ruyigi et Muyinga pour apprendre les techniques de créations des Foyers Améliorés à vulgariser dans la zone du projet

Des témoignages des bénéficiaires du projet , membres du comité de pilotage

alt

 

« Depuis quelques jours , je pratique une agriculture des légumes de lenga lenga  et   je bénéficie de l’encadrement dans le cadre de ce projet. J’attends les premières   récoltes et je suis sur  que cela va changer ma vie. Mais pour avoir  une bonne      récolte , j’ai besoin des outils de cultiver pour bien entretenir mon champ et   heureusement on me les a promis. »

A-t-elle déclarée Caritas Inarukundo de la   Colline Gashingwa dans la commune de Rutegama en province de Muramvya, une   des zones du projet. Elle  participait dans la réunion au nom des bénéficiaires.

Pour Anaclet Gasinzagi de la Commune de Rango en province de Kayanza qui est aussi un bénéficiaire, « Moi j’ai participé dans une visite d’échanges d’expérience  dans la province de Ruyigi pour apprendre l’usage des Foyers améliorés qui aident dans la gestion de l’environnement. Depuis mon retour dans la communauté, chaque jour, il y a des gens qui viennent me voir pour que je leur apprenne ces techniques. Tous les habitants de ma localité ont un engouement d’apprendre cela. J’ai vue que ces foyers améliorés présentent un intérêt majeur pour nos populations »benef 2

Pour clôturer la réunion, les membres du comité de pilotage ont validé un règlement d’ordre intérieur qui va guider la prise des décisions. Des recommandations ont été formulés enfin , pour que le projet ait un impact réel sur la vie des populations victimes de l’insécurité alimentaire. Il s’agit notamment d’accélérer les activités de nutrition qui ont connu un retard pour le démarrage,  la collaboration entre l’équipe du projet, les bénéficiaires  et les services techniques de l’administration des provinces de Muramvya et kayanza  ainsi que la mise en place des commissions pour la réception des semences et des animaux à diffuser.

La réunion des membres du comité de pilotage a rassuré tous les partenaires sur l’atteinte des objectifs. A ce sujet, l’Abbé Secrétaire Général de Caritas Burundi  Abbé  Jean Bosco Nintunze disait ceci « Nous sommes sûr que les réalisations peuvent aller au delà des prévisions à voir l’engagement des communautés et des membres de l’administration. Nous voyons que d’autres gens peuvent être sensibilisés sur les foyers améliorés comme l’a témoigné le bénéficiaire de Kayanza. »

Au non de  World Vision Burundi  , Destaw Nega a félicité tous ces partenaires  de leur engagement à travailler ensemble dans l’entente pour le bien être des enfants et leur a recommandé de rendre durable les impacts qui seront enregistrés dans la zone du projet.