« Abari basangiye ukwemera bari basangiye n’itunga. Baramuka bagurishije ivyo batunze canke ivyimburwa, bakagabura ikiguzi umwumwe akaronka ivyo akeneye » (Ibik. 2, 44-45).

PHOTOS DES REALISATIONS DU RESEAU CARITAS BURUNDI

JA slide show

Caritas Burundi s’engage dans la semaine pour la mobilisation mondiale des réfugiés

Envoyer Imprimer PDF

Répondant au message du  Saint Père,  le Pape François, Caritas Burundi a organisée une semaine de pensée spéciale en faveur des réfugiés au Burundi. Partageons le chemin avec les migrants tel est le message de notre Pape. Qui est migrant au Burundi ?  Comment partager le chemin avec cette catégorie dont le Pape François nous parle ? C’est la raison de la semaine mobilisation mondiale pour les réfugiés du 18 au 24 juin 2018.

bwa

Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer  les migrants et les réfugiés, notre réponse commune pourrait s’articuler autour de ces quatre verbes fondés sur les principes de la doctrine de l’Église tel  est l’appel du Saint Père lancé en septembre 2017  au monde entier.

« L’immigré qui réside avec vous sera parmi vous comme un compatriote, et tu l’aimeras comme toi-même, car vous-mêmes avez été immigrés au pays d’Égypte. Je suis le Seigneur votre Dieu » (Lv 19, 34) .Selon plusieurs rapports, le Burundi enregistre beaucoup de réfugiés, plus de 60 milles congolais vivent dans les camps tandis que plus de 400 milles burundais vivent dans des conditions déplorables à l’extérieur du Burundi, cela nous interpelle tous.

Nous devons apprendre à les accueillir chez nous en partageant le repas et autres, surtout les protéger et promouvoir leurs droits. Pour briser l’écart avec les réfugiés et rapatriés qui vivent avec nous,  nous avons l’obligation de les intégrer dans nos communautés.

Pour répondre à cet appel et faire un plaidoyer, Caritas Burundi a organisé une semaine spéciale pour les réfugiés  congolais  vivant dans les camps à l’est du Burundi dans les diocèses  de Ruyigi  et Muyinga. Partager de repas avec les réfugiés, aide aux plus démunis dans les camps, célébrer une messe en faveur de tous les invités et donner une occasion aux réfugiés  de vivre un moment de joie avec une animation culturelle, voici les principales activités prévues à cette occasion lors de la clôture de la semaine , ce sera dimanche le 24 juin dans le Camp des réfugiés congolais de Kinama à Muyinga.

A cette  occasion, l’administration, le diocèse de Muyinga  et le chargé de la pastorale des migrants  seront tous  représentés à  cet événement. Les réfugiés vont prendre la parole  pour exprimer les difficultés vécues dans les camps.