« Abari basangiye ukwemera bari basangiye n’itunga. Baramuka bagurishije ivyo batunze canke ivyimburwa, bakagabura ikiguzi umwumwe akaronka ivyo akeneye » (Ibik. 2, 44-45).

PHOTOS DES REALISATIONS DU RESEAU CARITAS BURUNDI

JA slide show

Les femmes sous PTME au service de leurs communautés dans le cadre du Projet PTME /VBG

Envoyer Imprimer PDF

Dans le but de renforcer la résilience des femmes sous la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant (PTME), le projet PTME/VBG financé par l’Unicef renforce les compétences des femmes grâce à l’acquisition de nouvelles technologies. Aujourd’hui, certaines d’entre elles sont entrain d’apprendre de nouveaux métiers ce qui leur permettent de se développer et prendre en charge leurs ménages.

 savonCaritas Burundi avec l’appui de l’Unicef est entrain d’exécuter un projet des   services PTME dans les formations sanitaires de l’Eglise Catholique du Burundi. Ce    projet vise le renforcement, la prévention et la prise en charge des violences basées sur le genre. Dans son volet, renforcement de la résilience des ménages des femmes vulnérables sous PTME ainsi que les victimes des violences basées sur le genre. Des femmes acquièrent de nouvelles connaissances  et technologies qui leurs permettent de s’intégrer dans leurs communautés.

Des formes variées d’initiative génératrices de revenus ont été initiés dans le cadre de ce projet selon les zones ou vivent ces femmes. 5 femmes encadrée à la maternité de Makamba dans le sud du pays se spécialisent depuis quelques mois dans la production des savons qui leurs permettent d’avoir des revenus et les rendre en tout état de cause autonome.

A travers ce projet, Caritas Burundi a mis à la disposition de ces femmes un kit constitué du matériel de démarrage de ce chantier notamment les matières premières, les colorants, l’huile etc. Les produits de ces femmes sont vendus dans la province de Makamba et leurs familles parviennent à satisfaire leurs besoins grâce à ces connaissances acquises.

couture

A côté de la fabrication des savons, d’autres s’initient à la couture. Des machines à coudre ont été distribuées aux femmes sous PTME plus vulnérables suivi dans le centre de santé de Mabanda dans la même province.

Selon les zones, les apprentissages varient chez ces femmes vulnérables, il y en a également d’autres qui apprennent l’élevage. Le traitement des maladies du petit bétail comme les chèvres ainsi que la construction des étables se développent dans ce projet. Ces formations visent l’acquisition des connaissances à ces femmes pour être autonome dans leurs milieux.

Selon les bénéficiaires, c’est un projet d’impact communautaire. « Moi je deviens de plus en plus un model dans ma zone car j’ai un métier même si c’est le début je vois que j’ai appris beaucoup de choses qui me permettra de faire vivre ma famille » .Nous a révélée une femme bénéficiaire sous PTME.