« Abari basangiye ukwemera bari basangiye n’itunga. Baramuka bagurishije ivyo batunze canke ivyimburwa, bakagabura ikiguzi umwumwe akaronka ivyo akeneye » (Ibik. 2, 44-45).

PHOTOS DES REALISATIONS DU RESEAU CARITAS BURUNDI

JA slide show

Près de 5000 Congolais demandeurs d’asile au Burundi suite aux conflits violent à l’Est de la RDC

Envoyer Imprimer PDF

En provenance des rives du  lac Tanganyika, plus de 4500 Congolais  de l’Est de la RDC sont arrivés au Burundi depuis la nuit de ce mercredi fuyant les combats qui opposent les combattants Mai  Mai et les Forces Armés de la République Démocratique du Condo ( FARDC). Ces Congolais viennent demander pour s’abriter de ces Conflits.

altalt

Les zones d’accueil  sont les diocèses riverains du lac Tanganyika  comme les diocèses de Bujumbura  et Bururi. Les communes de Nyanza lac et Rumonge dans le diocèse de Bururi sont les principales destinations de ces réfugiés.  Selon la  Caritas de Bururi , plus de 1500 d’entre eux ont été  accueillis dans la province de Makamba, diocèse de Bururi et seront acheminés dans le Camp de transit de Gitara qui avait été construit pour accueillir les rapatriés burundais en provenance de la Tanzanie. La province de Rumonge du même diocèse s’apprête à abriter plus de 2500 personnes qui sont déjà arrivées  depuis la soirée de mercredi le 24 janvier 2018.

Selon les informations que nous avons de la part du HCR qui est partenaire de Caritas Burundi , plus de 700 personnes sont aussi proches de Bujumbura et seront abrités dans le camp de Kajaja et Cishemere du diocèse de Bujumbura.

 Caritas Burundi s’occupe de la coordination des Caritas diocésaines et paroissiales pour accueillir ces réfugiés congolais  même si les conditions d’accueil laissent à désirer. Le Principal partenaire dans l’accueil est le HCR qui essaie de mobiliser des moyens pour aider ces réfugiés.

Ces réfugiés rentrent dans un contexte économique très difficile,  tous les acteurs sont mobilisés pour les accueillir les rapatriés burundais et  un contexte d’insécurité alimentaire et de misères dans certains ménagers est très remarquable. Malgré cette situation,  Caritas Burundi fait tout  pour contribuer à l’accueil des rapatriés.