Ce n’est que dans la vérité que l’amour resplendit et qu’il peut être vécu avec authenticité. La vérité est une lumière qui donne sens et valeur à l’amour (Caritas in Veritate n° 3)

PHOTOS DES REALISATIONS DU RESEAU CARITAS BURUNDI

JA slide show

L’ODAG Caritas Gitega préoccupée par l’intégration socio économiques des enfants vivants avec handicap

Envoyer Imprimer PDF

L’ODAG Caritas Gitega a organisé le 15 décembre au centre urbain de Gitega , une réunion d’échanges sur l’intégration socio culturelles et économiques des enfants et jeunes vivants avec handicap dans le diocèse de Gitega. Les représentants de l’administration, les représentants des organisations des personnes vivant avec  handicap, les représentants du ministère de l’éducation et le ministère de la santé publique étaient tous invités pour contribuer à cette rencontre.

Au centre des débats, il s’agissait de passer en revue les différents types  et degré d’handicap présent  dans la communauté. Des cas d’handicap mental, physique et sensoriel sont souvent remarqués dans l’archi diocèse de Gitega et sont traités dans certains centres de santé appartenant à l’ODAG Caritas Gitega .Les congrégations des sœurs Bene Tereza  et Bene Bernadette  de Gitega sont principalement engagés dans la prise  en chargé des différents types d’handicap. Elles sont soutenues par une organisation néerlandaise  la fondation Liliane. 

odag photo

Depuis quelques années l’ODAG Caritas Gitega s’investit pour améliorer la vie sociale et l’intégration des personnes vivant avec l’handicap. Cette catégorie des burundais est souvent rejetée dans les programmes de développement. Caritas Gitega organise des séances de sensibilisation de la communauté pour éviter la marginalisation de ces burundais. Le message central de cette séance organisée au mois dédié à ce groupe de vulnérables  était l’éducation, la prise en chargé des enfants handicapés ainsi que la responsabilité des personnes handicapés.

Depuis quelques années, le nombre des personnes handicapés est allé en croissant suite aux maladies, aux guerres incessantes sans oublier les accidents de la route qui occasionnent des blessés au quotidien. Le nombre croissant des personnes handicapés nous interpelle car elle est proche de plus de 15% de la population mondiale selon les chiffres avancées par la banque mondiale ,  des statistiques qui pourraient aller au delà de ce pourcentage dans les pays en voie de développement comme le Burundi souvent frappés par les guerres et les maladies.

                                                                                             

                                                                                                                                                                              Frère Onesphore 
                                                                                                                                                                               P. F. Communication
                                                                                                                                                                                ODAG - Caritas Gitega