« Abari basangiye ukwemera bari basangiye n’itunga. Baramuka bagurishije ivyo batunze canke ivyimburwa, bakagabura ikiguzi umwumwe akaronka ivyo akeneye » (Ibik. 2, 44-45).

PHOTOS DES REALISATIONS DU RESEAU CARITAS BURUNDI

JA slide show

Caritas Burundi contribue à plus de 20% des soins de santé de la Population

Envoyer Imprimer PDF

Le réseau Caritas Burundi a organisé les Etats Généraux de la Santé en date du 22 au 23 Novembre au Grand Saint Jean Paul II dans l’Archi Diocèse de Gitega. Cet atelier a vu  la participation de son excellence l’Evêque Président de Caritas Burundi Monseigneur Georges Bizimana ainsi que les secrétaires exécutifs des Caritas Diocésaines et tous les Coordinateurs de santé de 8 diocèses de l’Eglise Catholique du Burundi.

photo etat gnraux 2

Améliorer la contribution de l’Eglise Catholique du Burundi dans le domaine de la santé tel était l’objectif de ces Etats généraux organisés dans la semaine du 20 au 26 Novembre 2017 .Depuis plusieurs décennies, l’Eglise Catholique est très active dans le domaine de la santé au coté du gouvernement. Plus de 20%  des structures sanitaires implantées dans le pays appartiennent à l’Eglise Catholique soit plus de 110 établissements sanitaires qui contribuent dans l’amélioration de la santé de la population Burundaise. Selon les médecins et d’autres professionnels de la santé qui sont affectés à ces structures de l’Eglise, plus de 30% des patients  sont soignés dans les hôpitaux et centres de santé appartenant aux  congrégations et diocèses catholiques.

« Comme Caritas, nous devons être sensible aux malades qui sont les pauvres chez nous au Burundi » a déclaré Monseigneur Président de Caritas Burundi lors de l’ouverture de ces états généraux de la santé. Cette rencontre qui a réunit une soixantaine d’intervenants dont les médecins , les agents de Caritas Burundi ainsi que les experts dans le domaine de la médecine a permis de faire une autocritique des services rendus aux malades afin des les améliorer.

Le Secrétaire Général de Caritas Burundi Abbé Jean Bosco Nintunze a rappelé aux intervenants les fondements du partenariat Eglise - Etat du Burundi dans le domaine de la santé. Etant donné que l’Eglise Catholique est un partenaire privilégié du gouvernement burundais, une convention a été signée entre ces deux partenaires pour spécifier les obligations de chacune de deux parties .Selon le Secrétaire Général de Caritas Burundi, cette convention montre que le gouvernement du Burundi considère l’Eglise Catholique comme un partenaire privilégié non pas comme une simple organisation qui dispose d’un seul centre de santé ou hôpital.

Les participphoto etat gnrauxants à ces Etats généraux ont relevé les défis qu’ils rencontrent sur terrain notamment les difficultés d’avoir des médicaments de qualité  et le  rapportage pour montrer la contribution globale de l’Eglise Catholique en matière de la santé de la population.

Les structures Sanitaires agréées de l’Eglise Catholique se sont convenues de travailler en synergie pour bien coordonner la pastorale de l’Eglise Catholique en matière de la santé. Lors de cette séance, les participants ont recommandé à Caritas Burundi de créer un central d’achat des médicaments pour approvisionner les structures sanitaires  de l’Eglise Catholique. L’un des grands succès de ces états est la participation de toutes les confessions religieuses, les prestataires des soins et la direction de Caritas Burundi au niveau national et diocésain.