PAROLE DE VIE POUR 2018: Si nous marchons dans la lumière comme il est lui-meme la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres (1 Jn 1,7)

PHOTOS DES REALISATIONS DU RESEAU CARITAS BURUNDI

JA slide show

Organiser une formation et partager le repas aux pauvres, telles sont les activités organisées par le Diocèse de Rutana à l’occasion de la journée des pauvres

Envoyer Imprimer PDF

A l’occasion de la première journée internationale des pauvres, le Diocèse de RUTANA  a organisé une série d’activités à l’intention des plus pauvres de la paroisse Rutana. En premier lieu, les Communautés Ecclésiales de Base ont sélectionnés les plus pauvres pour leur donner de la place en cette première journée.

 photo formation.jpg r

Dans le but de renforcer les capacités des pauvres de la paroisse Rutana, une formation a été organisée  vendredi le 17 novembre. Le curé de la paroisse RUTANA, Abbé Gilbert BURIHABWA leur a montrés qu’ils ont tout le nécessaire pour pouvoir se développer et être utile aux autres. « Même si  beaucoup d’entre vous, pensez que vous êtes plus pauvres, vous avez des choses à donner, soyez fiers de vous, tout simplement  il y en a  qui ont des richesses mais qui manquent une richesse spirituelle par exemple ». Leur à conseillé le curé de la paroisse Rutana.

Une messe a été également célébrée  dimanche  par l’Evêque du Diocèse RUTANA Mgr Bonaventure NAHIMANA, pour prier à notre pays qui est très touché par la pauvreté. Après avoir lu la parole de Dieu  dédiée à cette journée internationale des pauvres envoyée par le Pape , l’Evêque a rappelé tous les représentants des communautés ecclésiales de base qu’ils doivent connaitre tous les pauvres de leurs communautés et d’être toujours près d’eux.

photo repas.jpg r

Enfin après la messe, l’Evêque du Diocèse RUTANA  et les représentants du Diocèse de SOLA(ITALIE) qui sont en visite dans notre Diocèse se sont joints aux pauvres de la paroisse RUTANA  dans un rafraîchissement au centre pastoral du Diocèse RUTANA.
Dans son allocution, l’Evêque du Diocèse de RUTANA a expliqué  la pauvreté à trois niveaux. « La pauvreté physique, spirituelle et intellectuelle, pour dire que vous avez-vous aussi à donner aux autres  » a-t-il dit aux pauvres invités au rafraîchissement. Pour clôturer la journée, il y a eu distribution des  vivres pour ces pauvres. Les vivres distribués avaient  été collectés par les Communautés Ecclésiales de Base de la paroisse Rutana.



Thierry NSENGIYUMVA

P F Communication

ODECO-Caritas RUTANA