«N’aimons pas en paroles, mais par des actes» : c’est le thème du message du Pape François, en vue de la première Journée mondiale des Pauvres, qui se tiendra le 19 novembre prochain, 33e dimanche du Temps Ordinaire, avant la Solennité du Christ-Roi.

« N’aimons pas en paroles mais par des actes » à l'Occasion de la première journée des pauvres

Envoyer Imprimer PDF

Le 13 Juin 2017, en la fête de Saint Antoine de Padoue, le Saint Père a lancé la première journée mondiale des pauvres qui sera célébrée le 33ème  dimanche du Temps Ordinaire de chaque année. La première journée coïncide avec  ce dimanche  19 novembre 2017.Dans son message ayant comme thème  « N’aimons pas en paroles mais par des actes », le Pape François lance un appel à tous les chrétiens de manifester la charité à l’endroit des pauvres comme signe d’amour en partageant la nourriture et autres biens. La charité doit être manifestée à cette occasion de la journée des pauvres pour donner de la joie aux misérables et d’autres vulnérables qui sont rejetés par leurs communautés.

photo journe des pauves ou logos.jpg r

Cette journée est lancée par le  Pape au moment où la pauvreté au Burundi devient de plus en plus un phénomène inquiétant. Les catégories les plus touchées sont les personnes âgées les jeunes au chômage, les familles sans accès à la terre et à l’emploi, les personnes vivant avec le handicap et /ou ayant des maladies chroniques ...

La situation de la pauvreté s’est aggravée souvent avec les crises politiques qui sont répétitives dans notre pays. Suite aux crises  socio- politiques qui ont endeuillé le Burundi depuis l’indépendance, des centaines de milliers de  burundais vivent dans des conditions misérables à l’exil et ceux qui rentrent dans le pays trouvent leurs zones de provenance, affectées par une insécurité alimentaire grave.

 Même si   les réfugiés  commencent à rentrer ce qui est une bonne chose, la situation humanitaire à l’intérieur du Burundi laisse à désirer. Selon les rapports des organisations humanitaires  beaucoup de burundais sont des déplacés internes suite aux crises et  à l’insécurité alimentaire qui sévit dans plusieurs provinces du pays.

Caritas Burundi avec ses Caritas sœurs ont initié des projets d’urgence pour venir en aide aux victimes de l’insécurité alimentaire dans les provinces de Bubanza , Cibitoke et Kirundo où le phénomène était très inquiet. Les efforts pour alléger la souffrance des victimes reste minime à voir le nombre de burundais qui sont en besoin d’assistance. D’après les informations recueillies auprès de nos Communautés Ecclésiales de Base (CEB), les provinces  de Kirundo , Muyinga , Bubanza ,Cibitoke  Rutana et Karuzi seraient les plus touchées.  

 Selon le PNDUD, le Burundi est classé 184ème  sur 188 pays à l’indice de développement humain. En plus de l’instabilité et de la détérioration de l’économie, les catastrophes naturelles ont aggravé la vulnérabilité des communautés. Des  millions de personnes ont été touchées par les inondations, les glissements de terrain, les fortes pluies et les tempêtes au cours de la dernière année. La majorité de la population n’a pas la capacité de résister et de rebondir face à ces chocs. Elle a besoin d’assistance et de protection. Tous ces phénomènes sont à l’origine de la multiplication des pauvres dans notre pays. Cette vulnérabilité est aggravée par  le recul des soutiens financiers des pays partenaires.

Avec une démographie galopante et une  densité la plus élevée au monde,  90% de la population vit en milieu rural et pratique essentiellement une agriculture de subsistance. La pression sur les ressources naturelles s’est fortement aggravée. Le pays compte aujourd’hui environ 7,3 millions de personnes (soit 65% ) vivant en dessous du seuil de pauvreté selon toujours les études menées par le PNUD . A cela s’ajoutent la dépréciation de la monnaie burundaise, une pénurie de devises, une baisse importante des activités commerciales, l’augmentation significative des prix des produits de première nécessité et la réduction des opportunités d’emplois.

« L’insuffisance de nos moyens d’action ne doit pas constituer une excuse à l’attentisme, car le développement des pauvres ne peut se faire que par les pauvres eux-mêmes. C’est pourquoi nous encourageons fermement les échanges au sein de nos Eglises dans l’hémisphère-sud, la capitalisation des expériences et la mutualisation de compétence et des ressources, l’harmonisation à tous les niveaux des directives qui guident notre engagement collectif. » Ont déclaré  les Archevêques et Evêques africains présidents des Conférences Episcopales  et les Evêques présidents des Caritas Africaines  en Septembre dernier  à Dakar.

Malgré tout ces problèmes qui favorisent la multiplication des  pauvres au Burundi, le pays regorge de pas mal d’opportunités pour relever les communautés de cette misère déshonorante. Le Sol  reste fertile, nombreuses rivières et lacs fournissent de l’eau douce à la population et à la faune, pouvant ainsi favoriser une agriculture intensive et de rente.

A cette occasion où le Pape François nous appelle  à penser aux pauvres, Caritas Burundi lance un appel à tous les acteurs politiques  et économiques  et surtout le gouvernement, d’initier  des projets  en  faveur des pauvres.  Caritas Burundi demande aux bienfaiteurs   et aux autres bailleurs de venir en aide aux pauvres burundais.

Caritas Burundi  appelle tous les burundais  à expérimenter le partage  des biens et d’autres richesses que le tout puissant  a mis à leur disposition pour réduire la misère.  Comme disait  Mère Thereza “Si vous ne pouvez pas nourrir  cent personnes, nourrissez- en au moins une ”.

Faisons donc un effort pour être solidaire avec les pauvres et mobilisons nous contre la pauvreté dans notre pays.

Activités organisées par Caritas Burundi

Pour cette journée, Caritas Burundi va célébrer  une messe au Siège de cette organisation le 17 novembre 2017, sous  le thème "N’aimons pas en paroles, mais par des actes" et le célébrant préparera une réflexion sur le thème. Cette messe commencera à 12h 15 ' au Secrétariat National  de  Caritas Burundi   et  le personnel des Caritas sœurs y est convié.  Une quête sera organisée pour accompagner le don des vêtements à donner aux prisonniers de Mpimba le 19 novembre 2017

Caritas Burundi va Coordonner les activités d'animation de la Journée Mondiale des Pauvres en organisant une émission Radio sur le thème de la pauvreté. Des interviews passeront également  dans les autres médias de la place. 

Caritas Burundi va informer ses partenaires dont Caritas Internationalis  et Caritas Africa sur le déroulement de ces activités préparées pour la Première Journée Mondiale des pauvres.



[1] Message du Pape au lancement de la journée des pauvres 

Au terme du Jubilé de la Miséricorde, le Pape François a institué la Journée Mondiale des Pauvres, afin que dans le monde entier les communautés chrétiennes deviennent toujours davantage et mieux signe concret de la Charité du Christ pour les personnes les plus défavorisées et les plus marginalisées dans nos milieux de vie et pour que les pauvres soient considérés comme partie intégrante de nos communautés avec un rôle particulier à y jouer

JA slide show