«N’aimons pas en paroles, mais par des actes» : c’est le thème du message du Pape François, en vue de la première Journée mondiale des Pauvres, qui se tiendra le 19 novembre prochain, 33e dimanche du Temps Ordinaire, avant la Solennité du Christ-Roi.

Caritas Burundi continue l’accueil des réfugiés dans le diocèse de Bururi à sur le site de Gitare à Makamba

Envoyer Imprimer PDF

La Caritas Burundi à travers la Caritas Coped Bururi et la Caritas  paroissiale de Mabanda dans le diocèse de Bururi est toujours mobilisée  dans l’accueil des rapatriés qui rentrent. Au courant de la semaine du 06 au 10 novembre  plus de 900 personnes ont été  accueillies.

photo victor

Deux convoies de rapatriés sont arrivés au courant de la semaine , le premier a été accueilli mardi dans l’après midi en provenance de la Tanzanie dans le Camp de Mutenderi et Nduta. Le second a été reçu jeudi vers midi. Ils provenaient de Mutenderi. Accompagné par le gouvernement tanzanien, ils ont été accueillis par la directrice en chargé du rapatriement au ministère de l’intérieur  qui représentait le gouvernement. Sur place, les représentants des organisations impliquées dans le rapatriement, à savoir le Haut Commissariat des Réfugiés, le Programme Alimentaire Mondiale (PAM) , les membres de Caritas Burundi à tous les niveaux. Grâce à l’appui des partenaires dont le HCR et le PAM Caritas Burundi s’occupe de la distribution des vivres et non vivres avec un transfert de cash. Plus de 900 réfugiés dont plus de 260 ménages ont été accueillis au courant de la semaine.

Toutes les organisations impliquées dans cette opération de rapatriement  dont le HCR ont félicité Caritas Burundi et ses membres qui sont très actif dans l’accueil des réfugiés. « Nous sommes très confiant à Caritas Burundi que l’accueil sera bien organisé vu l’engagement et la disponibilité de Caritas à Mabanda pour accueillir les rapatriés a dit le chef de mission du Haut Commissariat dans la province de Makanda ».

    dsc_4953Pour le représentant du gouvernement,   c’est une bonne chose d’avoir des bons partenaires pour aider la réussite de cette opération. Caritas Burundi , le principal partenaire local a mise en place des équipes d’accueil dans toutes les diocèses qui sont impliqués dans l’accueil dont le diocèse de Bururi , Muyinga , Ruyigi  et Bujumbura.

La majorité des personnes qui sont rentrées  au courant de la semaine sont originaires des provinces Makamba , Rutana et quelques éléments  de Bururi. Malgré le kit de retour qu’ils ont bénéficié, la majorité de ces rapatriés n’ont pas de maison et certains d’entre eux sont des sans terres. Des cas des familles rentrés  sans référence ont été constatés surtout pour ceux qui sont nés en Tanzanie et qui ont fondés leurs familles dans les camps.

De petites  filles de moins de 18 ans rentrent avec des enfants nés dans les  camps, ce qui risque d’aggraver la situation humanitaire de ces jeunes femmes avec des enfants qui rentrent dans un contexte d’insécurité alimentaire et d’autres problèmes dans le pays.

Au terme du Jubilé de la Miséricorde, le Pape François a institué la Journée Mondiale des Pauvres, afin que dans le monde entier les communautés chrétiennes deviennent toujours davantage et mieux signe concret de la Charité du Christ pour les personnes les plus défavorisées et les plus marginalisées dans nos milieux de vie et pour que les pauvres soient considérés comme partie intégrante de nos communautés avec un rôle particulier à y jouer

JA slide show