«N’aimons pas en paroles, mais par des actes» : c’est le thème du message du Pape François, en vue de la première Journée mondiale des Pauvres, qui se tiendra le 19 novembre prochain, 33e dimanche du Temps Ordinaire, avant la Solennité du Christ-Roi.

Après le message du Pape sur les migrants les Evêques de L’ACEAC sont mobilisés sur la situation dans la région

Envoyer Imprimer PDF

Les membres de l’Association des Conférences Episcopale de l’Afrique centrale se sont rencontrés à Bujumbura dans la capitale burundaise du 08 au 12 Octobre 2017. L’objet de la rencontre était de faire une planification opérationnelle du Plan  Stratégique élaboré en janvier de cette année à Goma dans la République Démocratique du Congo  pour cette organisation qui rassemble l’Eglise Catholique du Rwanda, du Burundi et celle de la République du Burundi.


photo

Créée en 1984 par les Evêques  Catholiques du Burundi, de la RDC et du Rwanda  comme un cadre d’échanges et d’orientation pastorale de l’Eglise dans la sous région d’Afrique  centrale, cet organe régional a élaboré un plan stratégique  pour bien orienter l’action pastorale en faveur des chrétiens de la région. Lors de cette rencontre, les membres de l’Association  avaient  l’objectif d e l’opérationnalisation de ce plan avec pour  2018. Les grandes articulations  de  ce plan concernent la réponse aux urgences au niveau de la région, la question  des migrants et des réfugiés dans la région .Un autre point  touché est celui du renforcement des capacités fonctionnel des membres et surtout le secrétariat général de l’ACEAC pour bien jouer son rôle de  coordination. Le plan tient compte aussi de l’évangélisation de la région afin que tous les chrétiens soient les artisans de paix et de développement dans leurs communautés.

L’accompagnement des migrants et des réfugiés sera une priorité dans le plan de l’ACEAC pour répondre à l’appel du Saint père. «  Nous devons accueillir  et protéger et promouvoir ces migrants et réfugiés .Qu’ils soient libre ou d’autres qui quittent leurs pays pour des raisons de leur sécurité ou à la recherche du bien être » selon monseigneur Ntahondereye Joachim, président de la Conférence des Evêques.

Cette orientation des Evêques de l’ACEAC est donnée après celle du Pape et c’est un message fort dans le contexte burundais au moment ou le pays compte plus de 400 milles qui vivent à l’extérieur et plus de 190 milles sont des déplacés internes pour des raisons d’insécurité  physique et alimentaire comme le montre plusieurs rapports.

Avec début septembre 2017, quelques uns commençaient à renter dans leurs villages, la protection, l’accueil et l’accompagnement dans leurs ménages est une chose prioritaire pour Caritas Burundi. Grace au soutien du Haut Commissariat des Réfugiés et du Programme Alimentaire Mondial, Caritas Burundi en partenariat avec les Caritas diocésaines est à l’œuvre pour l’accueil dans la dignité de ces réfugiés burundais.

Au terme du Jubilé de la Miséricorde, le Pape François a institué la Journée Mondiale des Pauvres, afin que dans le monde entier les communautés chrétiennes deviennent toujours davantage et mieux signe concret de la Charité du Christ pour les personnes les plus défavorisées et les plus marginalisées dans nos milieux de vie et pour que les pauvres soient considérés comme partie intégrante de nos communautés avec un rôle particulier à y jouer

JA slide show