«N’aimons pas en paroles, mais par des actes» : c’est le thème du message du Pape François, en vue de la première Journée mondiale des Pauvres, qui se tiendra le 19 novembre prochain, 33e dimanche du Temps Ordinaire, avant la Solennité du Christ-Roi.

Comment mieux accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés ? Le Pape vous répond.

Envoyer Imprimer PDF

Depuis le mois de mai 2015, le Burundi a enregistré beaucoup de départs dans les pays voisins comme le Rwanda, la Tanzanie, la République Démocratique du Congo, l’Ouganda et ailleurs dans le monde entier.

Les rapports des Nations Unies montrent que plus de 400 000 burundais se sont  réfugiés dans les différents pays dans le monde. Il y en a parmi les burundais des migrants dans les pays européens pour plusieurs raisons. La guerre, la famine et la misère souvent. Avec le mois de septembre, certains ont commencé à rentrer dans le pays mais suite aux conflits politiques et autres, les rapatriés et les migrants ne sont pas bien accueillis.

pape francois rogn

Comment mieux accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés? C’est la question à laquelle répond le Pape François, dans un message publié  lundi 21 aout, à l’occasion de la Journée mondiale du migrant et du réfugié ? Le message est toujours d’actualité et Caritas Burundi  en est consciente.

http://fr.radiovaticana.va/news/2017/08/21/message_du_pape_pour_la_journ%C3%A9e_mondiale_du_migrant_et_du_r%C3%A9fugi%C3%A9/1331872

Au terme du Jubilé de la Miséricorde, le Pape François a institué la Journée Mondiale des Pauvres, afin que dans le monde entier les communautés chrétiennes deviennent toujours davantage et mieux signe concret de la Charité du Christ pour les personnes les plus défavorisées et les plus marginalisées dans nos milieux de vie et pour que les pauvres soient considérés comme partie intégrante de nos communautés avec un rôle particulier à y jouer

JA slide show