« Abari basangiye ukwemera bari basangiye n’itunga. Baramuka bagurishije ivyo batunze canke ivyimburwa, bakagabura ikiguzi umwumwe akaronka ivyo akeneye » (Ibik. 2, 44-45).

PHOTOS DES REALISATIONS DU RESEAU CARITAS BURUNDI

JA slide show

Le Diocèse de Ngozi via son Bureau d’Appui au Développement et à l’Entraide Communautaire BADEC Caritas Ngozi engagé dans l’éducation des enfants

Envoyer Imprimer PDF

La direction de l’Ecole Fondamentale (ECOFO) Sainte Bernadette de Muremera  implantée au Quartier MUREMERA, Commune, Zone et Province Ngozi a procédé à l’ouverture de l’année scolaire édition  2017-2018 ce lundi le 11 Septembre 2017. Le point focal communication du BADEC-Caritas Ngozi s’est rendu sur les lieux pour s’enquérir de la situation. La Directrice de cette école, Sœur Noë lline KANAWERA nous retrace ici, la genèse de cette école et enfin l’état des lieux le jour de la rentrée scolaire.

ngozi rogn

Le Diocèse de Ngozi a mis en place un orphelinat dénommé « Orphelinat Miséricorde Divine Demeure des Anges de Muremera », unique dans la province de Ngozi pouvant accueillir des enfants de 0 à 6 ans. A cet âge, l’enfant a beaucoup plus besoin d’une assistance et c’est dans cette logique qu’est née l’idée d’une mise en place d’une école fondamentale  « Ecole Sainte Bernadette » à proximité de l’Orphelinat pour accueillir les enfants de l’orphelinat qui n’ont pas pu s’intégrer dans les familles d’origine en plus des enfants de la localité de l’orphelinat.

Au cours de cette année scolaire, les effectifs des élèves s’élèvent à 107 à l’école maternelle (1ère, 2ème et 3ème  maternelle), et 461 à l’ECOFO (de la 1ère à la 9ème année).

En outre cette école ne bénéficie pas du soutien de l’Etat en matière des enseignants et du matériel scolaire. Selon toujours  la Directrice, l’année scolaire édition 2017-2018  commence avec  un manque criant des enseignants en suffisance  suite à la suspension des professeurs vacateurs venus des écoles publiques, un nombre insuffisant des livres et autres manuels didactiques. Les solutions envisagées dans l’urgence sont d’organiser un calendrier provisoire pour les enseignements en attendant l’arrivée de nouveaux enseignants recrutés et,  enfin emprunter les livres dans les autres établissements scolaires. Elle termine en demandant aux bienfaiteurs, le soutien en ressources humaines et en  matériels scolaires.

Notons que le Diocèse de Ngozi a confié la gestion de cette  école au  Bureau d’Appui au Développement et à l’Entraide Communautaire BADEC Caritas Ngozi .

                                                                                                                NKURUNZIZA Marius

                                                                                                                PFC au BADEC-Caritas Ngozi