PAROLE DE VIE POUR 2018: Si nous marchons dans la lumière comme il est lui-meme la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres (1 Jn 1,7)

PHOTOS DES REALISATIONS DU RESEAU CARITAS BURUNDI

JA slide show

La Caritas Burundi organise un atelier d’évaluation des données du dénombrement en vue de préparer la distribution des Miilda

Envoyer Imprimer PDF

Caritas Burundi  a organisé un  atelier d'évaluation et exploitation des données du dénombrement couplé à la distribution des bons en date du 27 au 28 juillet dans la province de Gitega. Cette activité s’est  déroulée au Grand Séminaire de Gitega et avait également pour objectif de préparer  la distribution des MIILDA prévue finnaout 2017.                        

L'atelier a vu la participation de la direction de Caritas Burundi, l'unité de Gestion du Projet, les Secrétaires Exécutifs des Caritas Diocésaines, les Assistants Régionaux en Suivi Évaluation ainsi que les 18 Encadreurs Provinciaux des associations à base communautaire (ABC).  Les échanges ont porté sur les résultats du dénombrement couplé à la distribution des bons réalisés fin juin 2017.

atelier de gitega

Cette séance était très importante pour Caritas Burundi d’autant plus que cette organisation de l’église Catholique  devrait avoir des donnés claires sur le dénombrement afin de préparer la quantité des milda pour chaque commune  en planifiant sur les 129 communes du Burundi.

Lors de la distribution des Moustiquaires,  autour de 1641 sites de distributions seront identifiés avec des miilda qu’il faut à chaque site de distribution.

Grace au financent du Fond Mondial de lutte contre la malaria, la tuberculose et le Sida octroyé au gouvernement burundais,  Caritas Burundi est entrain d’exécuter un projet de renforcement de la lutte contre le paludisme au Burundi. Cette activité de distribution des moustiquaires  est du ministère de  la santé publique via son programme national intégré  de lutte contre le paludisme. Selon plusieurs recherches, la malaria est considérée comme la première cause de mortalité au Burundi et le gouvernement du Burundi l’a déclaré en mars 2017 comme une épidémie  nationale et avait alerté toutes les organisations nationales et internationales a contribué pour la mortalité liée à cette épidemie.