«N’aimons pas en paroles, mais par des actes» : c’est le thème du message du Pape François, en vue de la première Journée mondiale des Pauvres, qui se tiendra le 19 novembre prochain, 33e dimanche du Temps Ordinaire, avant la Solennité du Christ-Roi.

5 provinces du Burundi courent un fort risque d’insécurité alimentaire

Envoyer Imprimer PDF

Les données d’Alerte précoce recueillies dans cinq  provinces du Burundi montrent que le risque à l’insécurité alimentaire est énorme. Il s’agit des provinces de  Kayanza, Cibitoke, Kirundo, Cankuzo ,Makamba et Muyinga. Selon un bulletin du Programme Alimentaire Mondial condensant les données recueillies dans le Programme Sécurité Alimentaire exécuté par le réseau Caritas Burundi, plusieurs ménages de ces 5 provinces vivent dans une insuffisance alimentaire très remarquable.

photo  inserer famine

   Les niveaux de récoltes ont sensiblement chuté comme nous le fait remarquer ce bulletin qui couvre la     période du mois de Janvier 2017. « Ceci fait suite à la précarité des stocks alimentaire avec l’accès        économique très limité au marché suite à la perte continuelle du pouvoir d’achat et la perte de valeur    de la monnaie burundaise face aux devises. Les restrictions sur les traditionnels mouvements des biens    et des personnes en provenance du Rwanda et du Burundi sont également à l’origine de cette crise  selon ce bulletin mensuel du mois de janvier 2017.»

 Les aléas climatiques et l’inaccessibilité aux intrants agricoles sont les principales causes de cette crise  alimentaire qui frappe ces provinces. Les ménages sont obligés de se rabattre sur une alimentation non  équilibrée ou tout simplement diminuer la quantité et la qualité à manger. Certains mangent une fois  par jour, d’autres moins que ça.

 A l’origine de cette insuffisance alimentaire se trouve certains commerçants qui font la spéculation sur  les stocks même en période  de la production. Le bulletin montre également que la pression fiscale et  d’autres prélèvements informels limitent davantage  l’accès alimentaire aux ménages. 

 Suite à cette famine, Caritas Burundi en partenariat avec le diocèse de Bubanza a organisé dans le cadre  des activités du Carême de partage  une visite aux victimes de la famine de la commune de Cibitoke dans la localité de Rukana. Caritas Burundi s’y était rendu pour assister les victimes de la sécheresse qui a frappé ces derniers jours les différentes provinces du Burundi.

Au terme du Jubilé de la Miséricorde, le Pape François a institué la Journée Mondiale des Pauvres, afin que dans le monde entier les communautés chrétiennes deviennent toujours davantage et mieux signe concret de la Charité du Christ pour les personnes les plus défavorisées et les plus marginalisées dans nos milieux de vie et pour que les pauvres soient considérés comme partie intégrante de nos communautés avec un rôle particulier à y jouer

JA slide show