«N’aimons pas en paroles, mais par des actes» : c’est le thème du message du Pape François, en vue de la première Journée mondiale des Pauvres, qui se tiendra le 19 novembre prochain, 33e dimanche du Temps Ordinaire, avant la Solennité du Christ-Roi.

La situation humanitaire au Burundi vue par Caritas Burundi

Envoyer Imprimer PDF

Ce qui est visible, c’est le mouvement de déplacement de la population des provinces du Nord, particulièrement de Kirundo. Les raisons de ce déplacement n’est pas liées aux motifs familiers (crise, catastrophes…), c’est la famine.  Ajoutons aussi que le mois d’Octobre 2016 a continué à enregistrer  une flambée des prix de première nécessité  sur l’ensemble du pays aggravée par  la ferme interdiction de circulation des biens entre le Burundi et les pays voisins. Précisons enfin que dans le DTM Septembre 2016 de l’OIM (qui reste valable au mois d’Octobre), le Burundi enregistre  57926 PDI, soit 12 254 ménages déplacés.  

Un rapport de situation sur la sécurité alimentaire est ici présenté et un appel d'assistance aux populations qui souffrent des conséquences des aléas climatiques est ici lancé. Une Lettre du Ministre de la Sécurité Publique  a activé le plan de réponse humanitaire pour les Organisations Onusiennes et les ONG Humanitaires.

Au terme du Jubilé de la Miséricorde, le Pape François a institué la Journée Mondiale des Pauvres, afin que dans le monde entier les communautés chrétiennes deviennent toujours davantage et mieux signe concret de la Charité du Christ pour les personnes les plus défavorisées et les plus marginalisées dans nos milieux de vie et pour que les pauvres soient considérés comme partie intégrante de nos communautés avec un rôle particulier à y jouer

JA slide show