«N’aimons pas en paroles, mais par des actes» : c’est le thème du message du Pape François, en vue de la première Journée mondiale des Pauvres, qui se tiendra le 19 novembre prochain, 33e dimanche du Temps Ordinaire, avant la Solennité du Christ-Roi.

Présentation du 'Projet de renforcement de la lutte contre le paludisme au Burundi

Envoyer Imprimer PDF

Le paludisme demeure une priorité de santé publique dans le monde et particulièrement en Afrique subsaharienne de part son fardeau très élevé. Il sévit au Burundi sous forme endémo épidémique et constitue le premier problème de santé publique de  par sa morbidité et sa mortalité. Depuis 1991, il s’étend de plus en plus dans les plateaux centraux du pays causant des épidémies meurtrières dans la population non immune avec une évolution croissante. En 2005, il représentait 60.45% des consultations externes dans les structures de santé et occasionne des pertes économiques énormes. Actuellement il est estimé que le paludisme réduit de 1,3% la croissance du PIB des pays endémiques.

lire le résumé du projet

(1)   Le but du projet est d’améliorer la santé de la population du Burundi en réduisant la morbi-mortalité liée au paludisme d’ici 2017 dans le contexte de contrôle de la maladie.

(2)   Les objectifs du projet sont :

      une couverture universelle des ménages et à atteindre au moins 80% du taux d'utilisation des MIILDAs dans la population générale d'ici 2017 ;

      Le traitement communautaire des cas de paludisme dans 12 districts de santé les plus touchés par le paludisme

(3)   Les groupes cibles : Toute la population des 18 provinces du pays.

(4)   Les stratégies de mise en œuvre : Les stratégies de mise en œuvre pour atteindre le but de l’initiative sont les suivantes :

      Organisation d’une campagne de distribution de masse de MIILDAs en 2017;

      Organiser les services de traitement communautaire intégré du paludisme au niveau de 12 Districts de santé ;

      Promotion d’une communication pour le Changement de Comportement pour la lutte contre le paludisme

      Le renforcement des capacités des intervenants particulièrement les Groupements des Agents de Santé Communautaire (GASC) et des ABCs respectivement en vue du traitement communautaire et de la campagne de distribution de MIILDAs.

Au terme du Jubilé de la Miséricorde, le Pape François a institué la Journée Mondiale des Pauvres, afin que dans le monde entier les communautés chrétiennes deviennent toujours davantage et mieux signe concret de la Charité du Christ pour les personnes les plus défavorisées et les plus marginalisées dans nos milieux de vie et pour que les pauvres soient considérés comme partie intégrante de nos communautés avec un rôle particulier à y jouer

JA slide show