ODEDIM- Caritas Muyinga assiste plus de 500 retournées mise en quarantaines dans les sites contre COVID- 19

Envoyer Imprimer PDF

L’ODEDIM CARITAS MUYINGA apporte une aide en vivres constituée de 3 tonnes de riz, 1,11 tonnes de haricot, 60 litres d’huile végétale, 63 kg de sel, 350 kg de farine MUSALAC, 144 paquets de kit hygiénique pour les femmes et filles, 42 cartons de savons et 25 cartons de désinfectant à 502 personnes vivant dans le site de quarantaine de MIKA dans la commune de Giteranyi, province Muyinga, paroisse Mugano. Dans le cadre du projet d’aide urgente aux personnes en quarantaines à la frontière Burundi Tanzanienne et Rwandaise financé par Caritas allemande ,lundi   le  8 juin 2020,  une aide constituée de vivres et non vivres a été apportée aux personnes vivant dans le site de quarantaine de Mika de la commune Giteranyi. Les cérémonies ont été rehaussées par l’Attaché au Cabinet du Gouverneur de province, l’Administrateur Communal de Giteranyi et le Secrétaire Exécutif Adjoint de l’ODEDIM CARITAS MUIYNGA. Dans son discours de circonstance, l’Administrateur communal a remercié le Diocèse qui, à travers son organisation ODEDIM CARITAS MUYINGA appuyé par sa Caritas sœur d’Allemagne, a pensé à venir en aide à ces personnes mises en quarantaine dans le but de prévention et protection contre la pandémie du COVID 19.

covmuyiElle a précisé que l’aide vient au point nommé puisque le stock de vivres était presqu’épuisé et la commune allait avoir des difficultés pour nourrir ces personnes. L’attaché du Gouverneur de province a quant à lui remercié l’ODEDIM CARITAS MUYINGA pour avoir pensé à ces personnes et a insisté que parmi toutes les organisations ayant intervenu que l’ODEDIM CARITAS MUYINGA est la seule à apporter une assistante diversifiée et consistante surtout que les gens du site avaient beaucoup besoin du kit hygiénique pour la protection et pour la dignité des filles et femmes. Il a continué en prodiguant des conseils à l’endroit de ces personnes pour renforcer les mesures d’hygiène notamment en se lavant régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, en améliorant l’hygiène corporelle et vestimentaire, en utilisant les désinfectants qui leur seront distribués en vue de se protéger contre le COVID 19. Il a continué en informant l’assemblée présente que même s’il y a des personnes qui partagent le même matelas la nuit, qu’ils devraient faire un effort particulier pour éviter les salutations et les distanciations de moins d’un mètre pour ne pas donner la chance à cette maladie de se propager facilement au cas où il surviendrait un cas suspect.

Il n’a pas oublié de rappeler qu’à part cette pandémie, il y a d’autres dangers qui pourraient menacer leur santé comme les maladies sexuellement transmissibles, les grosses non désirées et les violences basées sur le genre qu’il faut chaque fois éviter.  Prenant la parole à son tour, le Secrétaire Exécutif Adjoint a remercié l’administration et la population du site pour leur accueil chaleureux et a promis que chaque fois que l’ODEDIM CARITAS MUYINGA trouvera quelque chose dont ils ont besoin, elle n’hésitera pas de leur en apporter. L’Evêque en tant que pasteur est préoccupé par l’amélioration des conditions de vie de toute la population du diocèse sans distinction aucune et vous qui habitez dans ce site, vous êtes du nombre a-t-il ajouté.

 covmuyiiiCette aide, si petite soit-elle, vient du cœur aimant et reconnaissant qui doit caractériser la Caritas diocésaine qu’est l’ODEDIM. Il n’a pas oublié de remercier la Caritas allemande qui a accepté de financer ce projet dès qu’elle a pris connaissance du besoin exprimé par l’ODEDIM CARITAS MUYINGA pour venir en aide à ces personnes se trouvant dans ce site et d’autres sites qui pourraient spontanément se former suite à cette pandémie. Il a terminé son allocution en souhaitant qu’à son retour, la population soit considérablement diminuée et que les conditions de vie soient plus améliorées qu’aujourd’hui. Signalons que ce site abrite 502 personnes au jour de la visite et que les personnes qui y sont viennent de la Tanzanie dont la plupart s’y rend pour exploitation agricole et d’autre pour la vente de la main d’œuvre. Ce site de Mika accueille les personnes de faibles moyens puisque celles capables de se prendre en charge sont logés à Kobero dans l’hôtel Boder Hotel. Chaque personne qui vient doit passer 14 jours avant d’être admis à regagner sa famille.   

MOBILISATION INTERNE ET EXTERNE DES FONDS COVID-19

Caritas Burundi voudrait lancer une Campagne de mobilisation des fonds pour la prévention de la COVID-19 dans les communautés rurales. Le compte est : BANCOBU n° 0030080201105-67 intitulé Prévention Contre COVID-19
Depuis le mois de décembre 2019, le monde fait face à la pandémie de la maladie à coronavirus. Jusqu’en Juin 2020, plus de 7 millions de cas ont été déclarés dans le monde dont 3,563,263 étaient guéris et 409,459 malheureusement décédés (source : https://www.worldometers.info/coronavirus/consulté en juin 2020). Ce chiffre ne reflète qu'une partie du nombre de cas réels, du fait des difficultés de diagnostic dans beaucoup de pays notamment ceux à faibles revenus. Depuis le 31 mars 2020, le Burundi a enregistré les premiers cas testés positifs à la maladie à COVID-19 selon une déclaration faite par le Ministre de la santé publique et de la lutte contre le sida. Jusqu’au mois de Juin, plus de 100 cas ont été déclarés officiellement par le ministère de la santé publique et de la lutte contre le VIH Sida. Ces chiffres peuvent être minimes suites aux raisons ci-haut évoquées. Caritas Burundi s’est engagée à appuyer le gouvernement dans ses efforts de lutte contre cette pandémie par la sensibilisation des communautés et la prévention du Covid-19 de son personnel ainsi que du personnel des Caritas diocésaines et du Personnel des formations sanitaires du réseau et du personnel de certaines institutions de l’Eglise Catholique au Burundi.