Célébration de la Journée du Travail et des Travailleurs : La liaison de Caritas Burundi avec son personnel va au-delà des contrats de travail

Envoyer Imprimer PDF

                     fototravail1   

L’Abbé Secrétaire Général de Caritas Burundi l’a précisé ce lundi le 02 Mai 2022 dans son discours à l’occasion de la célébration au niveau du Burundi de la journée du Travail et des Travailleurs. En s’appuyant sur l’exhortation apostolique consacrée au travail humain , Laborem exercens, du Pape Jean Paul II, l’Abbé Jean Baptiste HAKIZIMANA a fait savoir que le travail accompli constitue le prolongement de l’œuvre de la création divine.  

L’occasion a été toujours un bon moment de rapprochement et d’échange entre le personnel et la Direction de Caritas Burundi. Dans son discours lors de   la célébration de la journée du Travail et des Travailleurs, le Représentant du Personnel, Monsieur Astère NDUWAYO a rappelé que cette journée est une bonne occasion pour chaque membre du personnel de faire un examen de conscience pour voir s’il s’est bien acquitté de ses obligations consignées à son cahier de charge.  Caritas Burundi, a-t-il fait remarquer, a son plan stratégique et son plan d’actions, nous devons voir si nous sommes réellement entrain de contribuer à leur mise en œuvre, poursuit-il.  Astère NDUWAYO   apprécie la bonne collaboration entre la Direction de Caritas Burundi et son personnel et a profité de cette occasion pour demander au Secrétaire Général de Caritas Burundi de continuer d’être auprès du personnel en vue connaitre davantage leurs préoccupations et leurs facilités dans la mise en œuvre de leurs tâches.

L e représentant du personnel a par ailleurs rappelé la préoccupation du personnel par rapport à la prise en charge médicale. Astère NDUWAYO a signalé que dans certaines structures de santé, la prise en charge est établie à 40% alors qu’elle devrait être de 80%. 

« Nous sommes au courant que vous êtes à l’œuvre pour trouver solution à cette situation. Nous ne pouvons pas ne pas profiter néanmoins de ce moment qui nous est offert pour vous demander de redoubler d’efforts pour que ce problème puisse être résolu », a-t-il fait savoir.

Prenant la parole, l’Abbé Secrétaire Général de Caritas Burundi, Jean Baptiste HAKIZIMANA a consolidé le message qu’il a développé dans son homélie pendant la messe d’action de grâce qui a ouverte les activités de la célébration de la journée du Travail et des Travailleurs. Il a ainsi indiqué que le devoir de travailler trouve racine dans la genèse de la création quand Dieu a conféré à l’homme la responsabilité d’être le gestionnaire de toute chose créée sur la terre.

« En nous confiant cette responsabilité, Dieu attend de nous de continuer son œuvre créatrice. C’est donc un grand honneur que Dieu nous a gracieusement donné. Quand nous accomplissons ce devoir de manière parfaite, Dieu nous en réserve une grande récompense », a -t-il expliqué. De cette manière, a-t-il extrapolé, le travail que vous réalisez, vous permet d’accéder aux crédits et par ces crédits, on peut se construire une maison, s’acheter une voiture et répondre aux autres besoins qui vous tiennent à cœur tout en contribuant également au développement du pays, a-t- conclu.  

L’Abbé Secrétaire Général de Caritas Burundi a demandé aux responsables des projets et programmes de redoubler d’efforts dans la mise en œuvre des activités tout en concevant de nouveaux projets. L’Abbé Jean Baptiste HAKIZIMANA a précisé néanmoins que Caritas Burundi doit se doter des stratégies lui permettant de ne pas continuer à dépendre de l’extérieur et de la sous-traitance :

 « Nous avons des dons variés, nous sommes dotés d’intelligence et de compétences techniques requises pour concevoir nos propres projets et ainsi réduire la dépendance extérieure », a-t-il martelé.

Répondant à la préoccupation en rapport avec certains hôpitaux ou autres services de santé qui établissent la prise en charge médicale du personnel de Caritas et de ses ayants droit en dessous de 80%, l’Abbé Secrétaire Général de Caritas Burundi a indiqué que la commission est à l’œuvre pour résoudre ce problème.

Il a terminé son allocution en attirant l’attention du personnel qu’il n’est pas comme les autres employés de l’Etat ou des autres organisations. Le personnel de Caritas Burundi est appelé à accomplir la mission de la pastorale de la charité et c’est pourquoi, a précisé l’Abbé Secrétaire Général Jean Baptiste HAKIZIMANA, que   la liaison de Caritas Burundi avec son personnel va au-delà de leurs  contrats de travail.